Retour à l'accueil du site





Texte : Didier JEAN & ZAD
Illustrations : Bénédicte NEMO


Paris-Paradis (4e partie)


Nous retrouvons Moussa, un jeune garçon dont on a suivi le parcours dans les trois premiers volumes de la série Paris-Paradis.

Moussa a traversé la mer sur une embarcation qui aurait bien pu chavirer. Il a rencontré Chloé qui l’a aidé à aller à Paris où il a découvert la réalité des conditions de vie en France de tous ses compatriotes venant d’Afrique.
Sans papiers, il s’est fait arrêter.

Cet ouvrage révèle les conditions de vie dans les centres de rétention. Moussa pense à Chloé, dont il est amoureux, et qui l’a beaucoup soutenu dans son difficile parcours :
« À l'étroit dans une cellule avec cinq autres prisonniers, Moussa se referme comme une huître. Le jeune homme va où ses pensées l'emportent. Il songe douloureusement à Chloé, qui lui manque. Quand pourra-t-il à nouveau lui parler, la serrer dans ses bras ? L'attente est plus dure à supporter que la brûlure du feu.
Des heures durant, il plonge dans sa mémoire et se souvient d'une lettre de sa mère, lui rappelant qu'elle n'a jamais souhaité son départ... »

Il découvre que les enfants aussi sont retenus dans les centres de rétention.

Moussa reçoit des nouvelles de sa mère qui partage l’argent, qu’il lui envoie chaque mois, avec les plus démunis.

Dans le C.R.A., le Centre de rétention administrative, Moussa rencontre Fabienne, membre d’une association qui aide les étrangers et lui apprend qu’il doit attendre la décision d’un juge.

L’angoisse est toujours présente face à un avenir inquiétant :
« En pleine nuit, quelle stupeur lorsque Moussa est réveillé par des hurlements !
Son co-retenu, Jalil, menottes aux poignets, sangles autour des chevilles et casque sur la tête, résiste aux six policiers qui tentent de l'entraîner vers un avion en partance pour le Maroc.
Jalil est-il un redoutable assassin ?
Non ! Juste quelqu'un qui n'a pas les bons papiers.
Que d'injustices commises par un simple trait de plume ! »

Chloé vient voir Moussa au parloir ce qui lui redonne de l’espoir.
Arriveront-ils à créer une nouvelle vie ?

Les illustrations pleine page, colorées, chaleureuses, expressives, permettent d’accompagner Moussa dans son parcours, toujours partagé entre les souvenirs de son pays et les difficultés du quotidien.

C’est un album passionnant qui montre avec réalisme et efficacité le parcours très compliqué des migrants, les souffrances et les espoirs qui jalonnent leur existence, et le travail des membres des associations qui les soutiennent.

Deux témoignages, en fin d’ouvrage, expliquent concrètement le parcours de demandeurs d’asile et du fonctionnement de C.R.A. Les coordonnées d’associations sont aussi indiquées.

La solidarité est essentielle et nous concerne toutes et tous.

Brigitte Aubonnet 
(29/11/19)    



Retour au
sommaire
Jeunesse











Utopique

Format 22 x 32 cm
40 pages - 17

À partir de 8 ans


Texte
Didier JEAN & ZAD

Illustrations
Bénédicte NEMO











Découvrir sur notre site
d'autres livres
des mêmes auteurs :

Collection
Bisous de famille


Gaufrette & Nougat

Cuikomo

Mes rêves
au grand galop


Deux mains pour le dire

Papi Chocolat

Ma place dans le puzzle

Pour toute la vie

Et toi,
comment tu te sens ?