Retour à l'accueil du site





Martin PAGE & Ronan BADEL


Le permis d’être un enfant


Et s’il fallait maintenant un permis pour être reconnu comme un enfant ?
C’est ce que découvre Astor, un petit garçon, lorsqu’il reçoit une convocation pour se présenter devant la Commission de l’enfance dont les membres, deux hommes et une femme, semblent déjà tout connaître de lui.
« — Nous avons étudié ton cas et tu n'es pas un enfant très convaincant. Tu ne t'amuses pas de la bonne façon. Tu es très bizarre. Et puis, tu aimes des choses que tu devrais détester, comme les légumes. Franchement, tu n'as rien d'un enfant !

Astor a beau se défendre, rappeler qu’il a six ans et qu’il est donc naturellement un enfant, le jury n’en n’est pas convaincu.
« — Si tu veux qu'on te considère comme un enfant, tu n'as qu'une solution : passer plusieurs épreuves et prouver que tu es un enfant comme il faut. »

Dans une salle d’examen pleine de machines, d’écrans et de cadrans, il rencontre un professeur qui teste son goût pour les confiseries, les jeux ou les chatouilles, et c’est vrai qu’Astor ne manifeste pas beaucoup d’appétence pour tout ça. Il préfère observer les animaux, les dessiner sur son carnet et penser aux nouvelles variétés de légumes qu’il fait pousser dans son jardin.

Les membres de la commission sont bien embarrassés.
« — Puisque tu as échoué à tous les tests, nous avons décidé de te retirer ton permis d'être un enfant. Tu es renvoyé.
— Mais si je ne suis plus un enfant, demande Astor, est-ce que ça veut dire que je suis un adulte ?
Les membres de la commission ricanent.
— Absolument pas, dit la femme au chapeau. Tu es trop jeune pour ça.
— Je suis quoi, alors ?
— Nous ne savons pas, dit l'homme à la cravate. C'est un mystère. D'ailleurs, nous allons mener une enquête, car de plus en plus d'enfants sont dans ton cas.

Astor sort de là plutôt inquiet mais ses parents le rassurent.
« — Cette commission n'y connaît rien, dit son père. Tu es notre fils et c'est le plus important. Tu n'as pas besoin d'être quelque chose, car tu es Astor. Tu n'as pas besoin d'un permis pour ça. »

Le lendemain, à l’école, Astor se demande si d’autres enfants comme lui pourraient devenir ses amis…

Le texte, tendre et plein d’humour, est parfaitement accompagné par les illustrations de Ronan Badel, délicates et drôles, dont les tons pastel ajoutent une note de poésie à ce bel album qui réjouira les enfants et leur rappellera qu’il est essentiel d’être soi-même, riche de sa différence, sans se soucier de respecter des normes ou d’imiter les autres.

Serge Cabrol 
(28/08/19)    



Retour au
sommaire
Jeunesse








Gallimard Jeunesse

Format 22 x 27 cm
40 pages - 14

Texte
Martin PAGE

Illustration
Ronan BADEL