Retour à l'accueil du site





Christine DEROIN

(Dé)connexions
Au secours, je suis accro aux écrans



« La collection SAISON PSY traite de problématiques liées au quotidien et aux questionnements des adolescent·e·s. Les aspects psy et bien-être ne sont jamais abordés l'un sans l'autre, de telle manière que les réponses données au fil des pages permettent d'alléger voire de dissiper totalement le désarroi des lecteurs et des lectrices face à certaines situations compliquées de la vie.
Chaque livre propose une double approche de la thématique : sous forme de fiction, d'une part, et sous forme documentaire, d'autre part. Tous les titres de la collection sont ainsi découpés en épisodes – constitués chacun d'un chapitre du récit et d'une analyse psychologique – qui forment un ensemble cohérent, comme une saison complète d'une série TV dans laquelle les personnages auraient le droit à une séance psy à la fin de chaque épisode pour mieux décortiquer leurs actions et leurs comportements. »

Trois adolescents ont chacun une raison de devenir accro aux écrans. Enzo joue à des jeux vidéo tout en mangeant seul des pizzas car ses parents sont toujours absents et mangent au restaurant. Il finit par confondre la vie réelle et virtuelle. Manon passionnée d’Internet voudrait se lancer dans la création de jeux mais elle n’a pas d’idées de scénarios. Clément vient de perdre Patty, son chien, et il en parle à tous ses copains de l’école qui finissent par en avoir assez. Il se sent si seul qu’il cherche des amis virtuels pour se consoler de la perte de son chien. Les trois jeunes se retrouvent sur Internet pour jouer ensemble dans un jeu vidéo qui les fera voyager avec les Lapons.

« C'est lui qui connaît les plantes et il n'a pas l'intention de partager ça avec Aslak. C'est un peu comme si son personnage lui piquait un truc qui lui appartient. Clément ne dit pas le fond de sa pensée à Enzo. Il préfère répondre oui et faire comme il l'entend. Il n'est pas idiot, il sait que c'est son intelligence à lui, Clément, qui fait agir Aslak. Ses coéquipiers n'ont pas l'air de le confondre avec son personnage, mais on ne sait jamais : plus ils seront dans le jeu, plus il y a de risque d'amalgame. Il a connu ça avec une autre équipe. À la fin, tous les joueurs s'appelaient avec les noms de leur avatar et plus personne ne savait qui était derrière. Moralité : aucune relation vraiment possible, et plus de lien à la fin du jeu. Même pas possible d'être ami sur Facebook. Clément s'est retrouvé tout seul comme avant le jeu. »

À la fin de chaque chapitre, Alain Dervaux analyse la situation d’un point de vue psychologique : « Clément, à travers son avatar Aslak, a trouvé le moyen de ne plus être seul et il veut que ça dure. Lorsqu'il s'informe sur les plantes, il a l'impression de dialoguer avec son grand-père disparu. Autre avantage, le jeu lui permet de trouver une place et de s'affirmer dans le groupe. Il peut ainsi montrer ses capacités à ses coéquipiers. Enfin, Clément peut maîtriser plus facilement ses relations avec les autres que dans la vie réelle : "Il ne dit pas le fond de sa pensée à Enzo", c'est-à-dire qu'il peut choisir sans danger ce qu’il dit aux autres et ce qu'il préfère garder pour lui »

La complémentarité du roman et des interventions du psychologue est très réussie. Nous apprenons aussi beaucoup sur les différents comportements rencontrés chez les jeunes : « La plupart des jeunes jouent sur Internet ou surfent sur les réseaux sociaux sans excès. Cependant, […] 57% des jeunes y passent au moins quatre heures par jour, et 39 % plus de six heures. »
C'est un phénomène qui nous concerne maintenant toutes et tous et ce roman peut aider de nombreuses familles.

Brigitte Aubonnet 
(07/05/20)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







Christine  DEROIN, Dé(connexions)
Le Muscadier

Collection Saison Psy
96 pages - 12,50


Avec la participation
d'Alain Dervaux,
médecin psychiatre
au CHU d'Amiens







Christine Deroin,
autrice d’une vingtaine d’ouvrages qui s’adressent aussi bien aux ados qu’aux adultes, est également metteure en scène de théâtre. Elle anime aussi de nombreux ateliers d’écriture et de théâtre auprès de publics variés, (collégiens, lycéens,malades psychiatriques).




Découvrir sur notre site
d'autres livres
de Christine Deroin :

Anomalie

Black-out