Retour à l'accueil du site





Christine DEROIN

Caméléon
Les filles Asperger déboulent



Une adolescente prépare un exposé avec un copain pour parler à la classe de la discrimination et de la stigmatisation de personnes différentes car sa sœur, Alice, a un comportement particulier qui pose de plus en plus de problèmes. Elle a du mal à entrer en contact avec les autres, elle n’arrive pas à comprendre les codes implicites qui permettent d’avoir des relations aisées avec ses pairs. Sa sœur, qui est au lycée, essaye de protéger Alice, sa cadette de deux ans, qui est de plus en plus stigmatisée dans sa classe puis dans son collège. Tout le monde se moque d’elle car elle s’habille de façon étonnante ; elle est passionnée par les champignons et elle en parle avec tant de détails et de précisions qu’elle lasse tout le monde ; elle imite les attitudes de Fanny, une jeune fille qu’elle admire ; elle importune Lucas, qui lui aussi s’intéresse aux champignons, mais se sentira bien vite envahi. Alice réussit très bien en classe mais, par exemple, ne supporte pas les bruits.

Les parents d’Alice ont toujours pensé qu’elle était surdouée et que les problèmes s’accentuaient à cause de la crise d’adolescence mais cela prend de telles proportions qu’il sera important d’établir un autre diagnostic.

Les Aspies, qui présentent un trouble Asperger, sont parfois difficiles à détecter ce qui peut entraîner une dépression ou des comportements suicidaires car les conduites sociales mobilisent beaucoup de leur énergie et ils se sentent tout le temps en décalage avec les autres.

Comme dans les autres romans de la collection, un psychologue donne des explications. Dans celui-ci, Gilles Martinez permet de mieux comprendre le fonctionnement des Aspies : « Pour communiquer avec les autres, on utilise le langage. Le langage, c'est d'abord les mots, qui peuvent avoir un sens différent selon le contexte. L'humour, l'ironie, le second degré, l'abstraction peuvent aussi modifier le sens des mots. Les personnes avec autisme ont parfois tendance à ne percevoir ou à n'utiliser que le sens littéral des mots, le premier degré. En plus, il leur arrive fréquemment de s'exprimer de façon cash, sans filtre, sans réussir à s'adapter au contexte ou à se rendre compte que certaines paroles peuvent blesser. Ce qui conduit à beaucoup d'incompréhensions ou de malentendus ! »

La sœur d’Alice veut à tout prix sortir des "tous les…" :
« – Ça ne t'est jamais arrivé d'avoir ce vieux réflexe de "tous les…" ?
– Si, c'est vrai. Mais je m'arrête à temps dans ma phrase, je la modère ou, carrément, je m'excuse d'avoir dérapé. "Tous les…", c'est de l'ignorance, de la peur, tu ne crois pas ?
– Oui, ou de l'agacement face à une personne, et tu glisses doucement vers le "tous les…". »

L’alliance roman-explications psychologiques permet de bien comprendre les difficultés et les risques que connaissent les personnes Aspies qui ont besoin de mettre un nom sur leur mal-être.
Des coordonnées d’associations et de lieux d’accueil sont données en fin d’ouvrage ce qui est toujours un grand apport pour les adolescents et leurs familles.
C'est un phénomène qui nous concerne maintenant toutes et tous et ce roman peut aider de nombreuses familles.

Brigitte Aubonnet 
(22/05/20)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







Christine  DEROIN, Caméléon
Le Muscadier

Collection Saison Psy
96 pages - 12,50


Avec la participation
de Gilles Martinez,
psychiatre, praticien hospitalier qui exerce au sein du groupe hospitalo-universitaire Paris psychiatrie et neurosciences.




Christine Deroin,
autrice d’une vingtaine d’ouvrages qui s’adressent aussi bien aux ados qu’aux adultes, est également metteure en scène de théâtre. Elle anime aussi de nombreux ateliers d’écriture et de théâtre auprès de publics variés, (collégiens, lycéens,malades psychiatriques).



Découvrir sur notre site
d'autres livres
de Christine Deroin :

Anomalie

Black-out

(Dé)connexions