Retour l'accueil





Hélène DUVAR


Mon Éden


Erwan a seize ans lorsqu’il retrouve Éden, sa sœur jumelle, allongée sur un banc un matin d’hiver.
Elle était étendue sur un banc du square, sous quelques centimètres de flocons, douce et pure, comme une poupée endormie, une princesse des neiges ».
Elle s’est suicidée.

À partir de ce moment-là, Erwan est comme privé d’une partie de lui-même. Il délaisse ses amis, cesse de travailler au lycée et se montre agressif envers tout le monde. Il passe son temps dans la chambre de sa sœur, au milieu de ses souvenirs comme si ce cocon, aussi protecteur que destructeur pouvait lui donner la clé de l’énigme. Lorsqu’il découvre le journal que tenait Éden, il se plonge dans sa lecture pour essayer de comprendre son geste.

La force de ce texte est d’alterner l’histoire d’Erwan avec des fragments du journal d’Éden. Les sentiments du jeune homme évoluent au fil des pages qu’il découvre. En scrutant chaque mot, il tente de comprendre ce qui a pu mener sa sœur à ce geste terrible : chagrin d’amour, mauvaises fréquentations, fragilité ignorée par ses proches ? 

Erwan ne réalise pas que si j’ai changé, si je deviens lunatique, si je n’aime plus l’école, si je me suis mise à traîner avec Lila pour faire tout et n’importe quoi, si je suis toujours en recherche de plus de sensations, de plus de saveurs, de plus de dangers, c’est parce que plus rien ne me satisfait.

Ce livre aborde le sujet grave du suicide et refuse de donner une réponse simple. Éden n’a pas mis fin à ses jours pour une raison bien précise. La sensibilité et les expériences de la jeune fille sont mises progressivement en lumière à travers le dévoilement de son journal mais il pourrait correspondre aux pensées de nombreuses adolescentes.

Tour à tour en colère, désespéré, coupable, impuissant, Erwan formule des hypothèses, imagine ce qui aurait pu se passer différemment avant de finir par accepter l’inconcevable : elle est morte et il est vivant !

Enora Bayec 
(15/01/20)    



Retour au
sommaire
Jeunesse






Hélène DUVAR, Mon Éden
Le Muscadier

Collection Rester vivant
216 pages - 13,50






Hélène Duvar
enseigne l’anglais. Éden est son premier roman.