Retour à l'accueil du site





J. Patrick LEWIS & Gary KELLEY


Guerriers de l’enfer
Ils sont venus de Harlem se battre à nos côtés


« C’est en avril 1917, après deux ans et demi de neutralité, que les Etats-Unis entrèrent dans la guerre. Un chapitre important de l'engagement américain dans ce conflit a souvent été minimisé : le rôle crucial joué par plus de 350 000 soldats noirs américains. »

Cet album raconte l’histoire des Harlem Hellfighters, un régiment noir constitué à New-York et envoyé en France pour combattre l’armée allemande pendant la Première Guerre mondiale.

Un orchestre de jazz, dirigé par James Europe, a sillonné les rues de Harlem avec un autobus pour recruter de nouveaux soldats.
« Porteurs de valises, majordomes, portiers d'hôtel ou liftiers, considérés avec dédain par une bonne partie de l'Amérique blanche comme des "moricauds jouant aux soldats", s'enrôlèrent – au nombre de deux mille – pour défendre la cause. »

Ils sont d’abord envoyés s’entraîner en Caroline du Sud, un état très raciste où lynchages et pendaisons étaient encore monnaie courante.

En décembre 1917, le Pocohontas leur fait traverser l’Atlantique mais, une fois arrivés en France, les soldats sont cantonnés pendant trois mois à des tâches subalternes. « Ils prirent le pic et la pelle pour bâtir des digues, construisirent des hôpitaux dans la boue, posèrent des rails de chemin de fer constellés de gouttes de sang et draguèrent le port de Saint-Nazaire. »
Pendant ce temps, Jim Europe est envoyé à Aix-les-Bains jouer du jazz pour les soldats américains en permission.

C’est à partir de mars 1918 que Jim Europe et ses Harlem Hellfighters sont envoyés sur le front et le bilan est lourd. Sur deux mille soldats, mille cinq cents sont tués ou blessés. Mais ils furent reconnus comme étant le « régiment qui n'a jamais perdu un homme fait prisonnier, une tranchée ou une once de terrain. »

Cet album tout à fait passionnant n’est pas une bande dessinée. Les textes sont présentés en encadrés en regard des illustrations très nombreuses et très expressives. Ce documentaire, qui honore la mémoire de soldats oubliés, doit trouver la place qui lui revient dans toutes les bibliothèques et tous les CDI.

Serge Cabrol 
(06/01/20)    



Retour au
sommaire
Jeunesse








J. Patrick LEWIS & Gary KELLEY, Guerriers de l’enfer
Les éléphants

(Octobre 2019)
Format 23 x 30 cm
40 pages - 15



Texte
J. Patrick LEWIS


Illustrations
Gary KELLEY



Traduit de l'anglais par Fenn TROLLER