Retour à l'accueil du site






Maurice Nadeau
(Octobre 2018)
208 pages - 19 €

Lo Dagerman
Nancy Pick


Les ombres de
Stig Dagerman

Paris 1947



Cette enquête, menée par deux femmes dont la propre fille de Stig Dagerman, offre un angle tout à fait original pour découvrir ou mieux connaître la vie et l’œuvre de l’écrivain suédois, romancier, nouvelliste essayiste et dramaturge. Cet ouvrage explore particulièrement les rencontres et conversations à Paris en 1947 entre le jeune écrivain de vingt-quatre ans et Etta Federn, militante féministe et antifasciste née en 1883. Comment et pourquoi Stig Dagerman, dans sa pièce L’ombre de Mart, met-il en scène cette femme active et courageuse sous les traits d’une mère monstrueuse poussant son fils cadet à la tuer ? C’est ce que Lo Dagerman et Nancy Pick ont cherché à comprendre…

Lo Dagerman est la fille de Stig Dagerman et de l’actrice Anita Björk. Née en 1951, Lo a peu connu son père qui s’est suicidé en 1954 à l’âge de 31 ans. Lo s’est plus particulièrement intéressée à l’œuvre de son père lorsqu’elle s’est mariée, a eu des enfants, est partie vivre aux Etats-Unis. « Plus je m’éloigne de la Suède, plus je suis fascinée par Stig. Et j’ose enfin m’approcher de lui. Dans la paix. C’est dans ma nouvelle vie que je me mets pour de bon à lire les livres de mon père. » « Et je me lance dans un projet ambitieux : relancer son œuvre aux États-Unis (un recueil de nouvelles y a été publié dans les années soixante). Je crée donc un site en anglais sur sa vie et son œuvre. » Et c’est en présentant la pièce L’ombre de Mart écrite en 1947 que Lo reçoit le message qui va se trouver à l’origine de ce livre. « Un mail de Nancy Pick atterrit sur mon site en langue anglaise. Elle me fait très gentiment remarquer une erreur que j'ai commise dans le petit texte que j'ai rédigé sur la pièce et elle trouve très important qu'elle soit corrigée. »

Nancy Pick est la petite-fille d’un cousin d’Etta Federn, la femme à propos de qui Stig a écrit L'Ombre de Mart. C’est en triant les archives de sa famille que Nancy découvre l’existence de Marietta, dite Etta : « Anarchiste. Féministe. Écrivain. Maîtrisant seize langues dont le russe, le français, l'hébreu, le danois, le grec ancien, le yiddish et le suédois. Auteur de vingt-cinq livres. » « En 2011, alors que je suis en train de rassembler le matériau d'une brève biographie d'Etta, je tombe sur une information sensationnelle : en 1948, un Suédois a écrit une pièce sur elle. Quelqu'un du nom de Stig Dagerman. […] Je me mets à lire ce que je trouve sur lui et demande à un ami de m'envoyer ses pièces de théâtre. Je découvre aussitôt celle dont il s'agit ; L'Ombre de Mart. […] Je me rends sur le site anglophone consacré  à Stig Dagerman, où j'ai la surprise de trouver qu'il est fait mention d'Etta et de ses fils. Mais je note aussi une erreur de détail. En ma qualité d'ancienne journaliste en charge de l'actualité, j'estime qu'elle doit être rectifiée et, le 14 octobre 2011, je m'adresse pour cela au responsable du site. »

Lo Dagerman et Nancy Pick se rencontrent et décident de se rendre ensemble à Paris. Nous suivons la passionnante enquête qu’elles réalisent sur les origines de cette pièce, L’ombre de Mart.

En 1947, Stig Dagerman, est envoyé à Paris pour écrire des reportages sur le Printemps français, décrivant la vie en France deux ans après la fin de la guerre.
C’est dans le Quartier Latin que s’est installée Etta, après avoir quitté l’Espagne franquiste et connu les camps d’internement en France avec ses deux fils Jean et Michel. Jean, capitaine dans la Résistance, a été tué par les Allemands en août 1944.  En 1947, Etta, soixante-quatre ans, vit dans une chambre d’hôtel avec son deuxième fils, Michel. C’est là que Stig et son épouse Anne-Marie vont la rencontrer pour évoquer à la fois son passé et son présent.

Lo Dagerman et Nancy Pick ont fait un travail impressionnant de recherches et de recoupements pour nous faire comprendre qui sont ces deux personnages hors du commun et chercher une réponse à cette question : Comment et pourquoi le dramaturge a-t-il fait de cette militante féministe le monstre qui, dans la pièce, finit assassinée par son deuxième fils ?

Les rapports entre Etta et ses deux fils (dont l’un est mort en héros) sont un point de départ de la pièce mais le rapport de Stig à sa propre mère n’est pas étranger au dénouement.

Le livre est accompagné de nombreux documents photographiques et les annexes complètent ce qu’on peut savoir de Stig Dagerman et Etta Federn.

Un ouvrage tout à fait original dans sa construction où l’on voit chacune des deux autrices plonger dans les documents et les secrets de famille pour mettre en lumière l’image la plus juste possible de son père pour l’une et de sa parente pour l’autre.
On y voit avec intérêt comment un auteur se sert du réel pour construire ses fictions et cette enquête est un bel exemple d’analyse des ressorts d’un processus créatif.

Serge Cabrol 
(12/11/18)    




Retour
sommaire
Pour mémoire






Traduit du suédois par
Phiippe BOUQUET













Stig Dagerman
(1923-1954)
auteur suédois, romancier, dramaturge, essayiste, a écrit une vingtaine d'ouvrages avant de se suicider à 31 ans.

Bio-bibliographie sur
Wikipédia









Anita Björk
(1923-2012)
Comédienne

Bio-filmgraphie sur
Wikipédia



Lo Dagerman,
née en 1951,
est la fille
de Stig Dagerman
et Anita Björk