Retour l'accueil du site






Paradoxe sur le comédien


d’après
Denis Diderot

Que vous soyez férus de théâtre ou non, la pièce Paradoxe sur le comédien à l’affiche du théâtre La Croisée des Chemins vous subjuguera !

Elle est l’aboutissement d’une audacieuse volonté de son directeur, Mahmoud Ktari, de proposer au public une adaptation, son adaptation, de l'essai éponyme de Denis Diderot.

La question soulevée dans cette œuvre est en apparence toute simple : Quelle est la qualité essentielle d’un grand comédien ?

La thèse soutenue par un Diderot passionné de théâtre autant que de philosophie étonnait en son temps. L’époque, les mentalités ont changé, mais elle continue à intriguer.

Ce monde du théâtre suscite bien des interrogations !

Que vit un acteur sur scène ? Comment interprète-t-il son personnage ? Son apparent dédoublement de personnalité n’est-il que de façade ou bien s’implique-t-il corps et âme au point d’y risquer son propre équilibre ?

Woody Allen aurait pu en faire un film intitulé : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le comédien, sans jamais oser le demander...
Mahmoud Ktari, lui, en a évidemment fait une pièce.

Une pièce dans laquelle il concilie fidélité au texte original et modernité, autorité de l’argumentaire et clins d’œil facétieux.

Dans un brillant dialogue, mené avec son partenaire Grégoire-Gabriel Vanrobays, il se fait l’écho de la pensée du philosophe dramaturge.

La performance est absolument époustouflante !

La question qui s’impose à nous n’est plus de savoir si le comédien ressent ou observe, mais comment il parvient à restituer avec tant d’aisance, tant de justesse dans la gestuelle et la diction, ce texte tellement dense et riche !

Soyons lucides... même si la recette nous était livrée, nous sommes conscients que l’affaire est hors de portée.

D’autant que les deux interprètes ont décidément des talents qui nous laissent bouche bée... Comment font-ils pour habiter la scène avec tant de présence et d’amplitude, alors qu’ils se consacrent entièrement à leur conversation dénuée d’action ?

Là, nous avons une explication : leur talent naturel est porté par une efficace mise en scène.
Patrick Rouzaud a fait le choix de la sobriété au symbolisme affirmé, rythmée par de subtils jeux de lumière.

Explication convaincante mais pas suffisante pour dévoiler la magie que produit l’univers théâtral.

Seule certitude pour nous, public admiratif et conquis : nous sommes face à de grands comédiens !

Catherine Arvel 
(14/02/20)    



Retour
Sommaire
Une loge
pour le strapontin













La Croisée des Chemins

43 rue Mathurin Régnier
75015 PARIS




Comédie dramatique
d'après l'essai de
Denis Diderot

Mise en scène
Patrick Rouzaud

Avec
Mahmoud Ktari
et
Grégoire-Gabriel Vanrobays