Retour l'accueil du site





Ana-Maria Bamberger
&
Christoph M. Bamberger


Le rocher

Avec
Florent Aumaître


Décor on ne peut plus minimaliste ; au centre de la scène, un rocher.
Et un homme, pour une histoire.
Frédéric Haberman, directeur d'une agence bancaire, ne peut pas se rendre à une réunion urgente : "Il y a un rocher dans mon jardin, juste devant mon garage, tout simplement", téléphone-t-il énervé à des pompiers incrédules à qui il demande de l'aide.
Que faire alors ?
S'asseoir sur le bloc pierreux. Jeter sa veste. Retrousser les manches. S'arc-bouter et bander ses muscles pour le déplacer. L'invectiver de toute son aversion. Sortir un sandwich de son attaché-case et découvrir en mâchonnant, que l'on perçoit les trilles des oiseaux.
Dès lors, l'intrusion du bloc change la face des choses.
Après avoir longtemps tonitrué de toutes les façons possibles, Frédéric Haberman finit par aimer ce rocher. "Comment je dois t'appeler ? Pierre, Stone ou plutôt Pietro."

Un one man show réussi pour Florent Aumaître dans son rôle de directeur d'une agence bancaire. Il excelle à saisir par la voix et le geste, les singularités de son personnage. Son aveuglement. La façon dont il ressasse sa vie.
On entend vibrer la colère de Frédéric Haberman, mais surtout se révèle à travers elle, sa solitude muselée par ses convictions professionnelles. Son innocence filtre aussi. Comme ses fragilités. Soit un véritable examen de conscience.
Il finit par confier à sa femme Iris sur son Blackberry que "le rocher est la meilleure psychothérapie qu'on puisse imaginer."
Et s'il est "viré", non pas à cause du rocher, mais pour une vente douteuse de produits financiers, paradoxalement, les portes de la renaissance lui sont ouvertes.

La pièce a du rythme. Fort de son succès pour Le Horla de Maupassant, au même théâtre du Petit Hébertot, avec le même Florent Aumaître, Slimane Kacioui continue de s'affirmer. Le metteur en scène s'intéresse ici à un homme déstabilisé dans sa vie courante par un obstacle majeur et contraint de se regarder en face pour s'en sortir.
Le rocher a obtenu un grand succès en Allemagne où, nombre de cadres supérieurs, se sont retrouvés dans le personnage de Frédéric Haberman.

Quant aux auteurs, Ana-Maria Bamberger et Christoph M. Bamberger, ce sont deux médecins d'origine roumaine et allemande, fascinés par le théâtre. Témoignant d'une grande humanité, ils auscultent sous un angle psychologique, avec une ironie à la fois sérieuse et mordante, notre société. Comme ils le signalent à propos de l'originalité de la pièce : "Sans obstacle, il est impossible d'avancer dans la vie. Les obstacles nous font grandir."

En 2014, Le rocher sera aussi joué en Allemagne, en Roumanie, en Angleterre (Londres) et aux États-Unis (New-York)…
Une pièce subtile et vivante.
Alors, bonne route !

Patrick Ottaviani 
(20/02/14)    



Retour
Sommaire
Une loge
pour le strapontin













Théâtre du Petit
Hébertot


78bis bd des Batignolles
75 017 Paris


Réservation :
01 42 93 13 04







Une pièce de
Ana-Maria Bamberger
&
Christoph M. Bamberger

Traduction
Philippe Ladet

Mise en scène
Slimane Kacioui

Avec
Florent Aumaître