Retour l'accueil du site






Amour Amor

de et avec

Isabelle Georges



Isabelle Georges a l’habitude de nous offrir des spectacles chantants où par la qualité de sa voix et son talent d’actrice, elle sait nous charmer. Nous l’avions vue dans Padam, Padam et dans Broadway enchanté, aujourd’hui le Théâtre La Bruyère nous fait découvrir son nouveau spectacle Amour Amor. Un spectacle bien entendu glamour avec des chansons pêchées dans le large répertoire des chansons d’amour françaises. Elle a su les choisir et les mêler pour former pendant une heure et demie une trame cohérente, qui ne suit pas forcement le parcours d’une vie amoureuse classique : je t’aime, je t’épouse, je t’aime encore peut-être, je ne t’aime plus.

Isabelle Georges n’oublie jamais dans ses spectacles les traits d’humour et avec ses trois compères Frederik Steenbrink, Édouard Pennes et Adrien Sanchez, dans une mise en scène habile entre deux enchantements de sa voix, sont introduits de petits sketchs qui nous mènent du sourire au rire.

C’est trois frangins de scène savent tout faire avec une dextérité remarquable, tout d’abord jouer sur les planches, mais aussi jouer du piano, de la contrebasse, de la guitare, du saxophone, de la batterie, (il ne manque peut-être que le bandonéon de Bobby Lapointe) ; et ils passent ainsi d’un instrument à l’autre avec une légèreté et une facilité qui nous éblouissent.

Frederik Steenbrink interprète avec Isabelle quelques duos, mais aussi quelques solos dans lesquels on découvre, là également, une voix de qualité et de métier.   

Et puis lorsqu’on parle d’amour et que l’on est jolie, il est inévitable de parler aussi de la chose. Isabelle Georges se prête ainsi à jouer de sa sexualité à fleur de scène. Et si un touriste en passant par hasard rue La Bruyère, pénétrait à certains moments dans la salle, il penserait un instant, mais un vague instant, avoir enfin trouver un de ces lieux chauds de Paris dont on lui a dit tant de choses.

Une heure et demie de chansons d’amour (françaises !) où celles qui crèvent trop le cœur nous sont épargnées, sauf les trois petites notes de musique qui nous rappellent… etc. etc. Une heure et demie de spectacle qui nous font souffler un peu, lorsque pendant une semaine nous n’avons écouté que France Inter et ses cascades de news dont j’éviterai de donner le détail.

Aller voir Isabelle Georges et ses confrères, ce n’est que du bonheur !...

David Nahmias 
(29/06/16)    



Retour
Sommaire
Une loge
pour le strapontin














Théâtre La Bruyère

5, rue La Bruyère
75009 PARIS

Location :
01 48 74 76 99





Avec
Isabelle GEORGES
Frederik STEENBRINK
Édouard PENNES
et
Adrien SANCHEZ