Retour l'accueil du site





Caroline GLORIE & Teresa HOOGEVEEN

La première revue féministe francophone
Les Cahiers du GRIF



« Il y a cinquante ans, le premier numéro autoédité des Cahiers du Grif (Groupe de Recherche et d’Information Féministes), intitulé Le féminisme pour quoi faire ? voyait le jour. » C’est la première revue féministe francophone européenne qui a été fondée en 1973.

Tout un travail a été réalisé pour rendre visible le rôle des femmes :
« Quand les femmes sont actives dans la sphère publique, leur exclusion a été généralement due à deux choses : d’abord, leur exclusion du processus de transmission, leurs actions et leurs contributions ont été reléguées dans l’oubli. En d’autres termes, même si les femmes ont activement participé à l’un ou l’autre événement, leur histoire n’a pas été racontée. »

L’avant-propos montre à quel point Les cahiers du GRIF ont « créé des espaces pour la transmission. »

De nombreux témoignages, deux lettres à Simone de Beauvoir, des réflexions autour du cahier numéro 7, des réflexions sur la maternité et le rôle de Françoise Collin, permettent de traverser ces années 70-80 et de donner la parole aux femmes.
En effet, les femmes ont été invisibilisées de tout temps et les droits des femmes continuent à être bafoués dans de nombreux pays. Il est donc essentiel de leur donner la parole et de poursuivre leurs luttes car rien n’est jamais acquis. Nous le constatons, même dans des pays « démocratiques », quand des régressions existent et ne donnent plus aux femmes le droit de vivre librement leurs choix comme le droit à l’avortement.

« Le projet de ce volume est double : offrir une introduction à la revue pour un large public intéressé par les théories féministes et l’histoire du féminisme, et montrer la grande variété des thèmes, des préoccupations et des pratiques qui peuvent faire l’objet de recherches tel que l’amour, le corps, la sororité, la figure d’Hannah Arendt ou de Simone de Beauvoir. »

C’est un ouvrage très riche sur le plan historique qui regroupe une mine d’informations et reste tout à fait d’actualité car continuer à rendre visible le rôle des femmes est primordial. 

Brigitte Aubonnet 
(15/01/24)    



Retour
Sommaire
Lectures








Les impressions nouvelles

(Octoibre 2023)
320 pages - 25






Caroline Glorie
est docteure en Information et communication de l’Université de Liège.


Teresa Hoogeveen
est doctorante en philosophie à l’Université de Barcelone