Retour l'accueil du site





Janice HALLETT


La Cagnotte


Comme Femi et Charlotte auxquels s’adresse le premier message du roman, envoyé par Roderick Tanner, avocat de la Couronne, nous, lecteurs, par le truchement du livre, entrons, comme eux, en possession d’un nombre conséquent d’e-mails, SMS et messages, pour nous lancer, nous aussi, comme le suggère Maître Tanner à ses stagiaires, dans une lecture attentive nous permettant de découvrir qui a assassiné un des protagonistes de cette histoire uniquement constituée des mails que s’envoient les membres d’une petite communauté de la campagne anglaise située à Lockwood et rassemblée autour de deux projets : préparer un nouveau spectacle de théâtre amateur et récolter des fonds pour soigner Poppy, deux ans, la fille de la fille de Martin et d’Helen Hayward, atteinte soudainement d’un cancer rare du cerveau.

Toute l’histoire tourne autour de la famille Hayward, dite alpha, très riche, très influente, possédant un golf, choisissant les pièces de théâtre à monter, organisant les répétitions, les mises en scène, les représentations et frappée tout à coup, en plein bonheur, leur fils attendant la naissance de jumeaux, par la nouvelle du cancer de leur première petite-fille et organisant une cagnotte pour payer un traitement expérimental, donc hors de prix même pour eux, pour sauver Poppy. Toute la communauté va entrer à fond dans ces deux projets jusqu’au meurtre de l’un d’entre eux.

Où l’on apprend au fur et à mesure des messages échangés, la vie, les intérêts, les liens qui unissent cette communauté. Le principe d’écriture est amusant et très vite on repère les caractéristiques de la dizaine de membres concernés et surtout les relations de pouvoir, de subordination, de fascination ou de rejet qu’ils exercent les uns envers les autres.

Plus que la découverte de l’assassin rendue très compliquée par justement l’utilisation d’internet, on peut écrire sur l’ordi de quelqu’un en se faisant passer pour lui, ou au contraire en se faisant passer pour quelqu’un d’autre, on peut faire écrire par quelqu’un d’autre, on peut prendre une fausse identité, bref la toile est trompeuse, mais ce sur quoi on ne peut pas tricher c’est ce que les écrits laissent transparaître de la personnalité des uns et des autres, de ce qui les anime, la réussite sociale et/ou théâtrale, la renommée, l’argent, les liens familiaux, les relations amicales, et surtout, surtout l’ambition d’entrer, de rester, dans le cercle convoité des intimes des Hayward !

Une enquête qui va nous entraîner loin au sens propre, jusqu’à des actions en Afrique pour certains protagonistes qui y travaillent ou y ont travaillé via Médecins Sans Frontières, et au sens figuré, dans les méandres pleins de noirceurs de l’âme humaine. Tout ça dans un style, un flegme et un humour grinçant très british !

Sylvie Lansade 
(25/04/24)    



Retour
Sommaire
Noir & polar







Janice HALLETT, La Cagnotte
Denoël
Sueurs Froides

(Mars 2024)
560 pages - 24,90 €

Version numérique
17,99 €


Traduit de l’anglais par
Cécile Leclère





Janice Hallett,
née en 1969, a déjà publié plusieurs romans. La cagnotte est le deuxième traduit en français.