Retour l'accueil du site





Claire HUYNEN


Ceci est mon corps


Pour son sixième roman Claire Huynen choisit encore un sujet très contemporain, mais avec un angle de vue très original, à savoir ici le développement d’une situation novatrice dans un contexte traditionnel.

Dès le premier chapitre, Hélène, ingénieur biologiste dans un laboratoire, est en retraite spirituelle dans un lieu hors du monde.
« Elle avait découvert l'abbaye en se promenant. Elle était revenue parfois assister aux offices. Elle avait participé à un stage de chant grégorien, puis à une initiation à l'enluminure dont l'art avait fait la réputation de l'abbaye en des temps où l'on s'intéressait encore à l'enluminure. C'est à cette occasion qu'elle avait rencontré la Mère abbesse. Elles avaient peu parlé, mais Hélène avait été impressionnée par la sûreté douce des gestes de la Supérieure, quelque chose comme de la paix dans le corps. »

De séjour en séjour, Hélène a appris à connaître les quatorze moniales qui vivent dans cette vaste abbaye du XIXe siècle, à apprécier le silence qui est une règle de vie, et la qualité hors du commun de leurs paisibles existences construites autour de la prière et des tâches du quotidien.

La religion n’a jamais occupé une place importante dans sa vie.
« Du plus loin qu'elle se souvenait, elle avait toujours cru en Dieu. Sa famille était catholique, mais le geste religieux était absent de son enfance. On ne priait pas à la maison, on n'allait qu'exceptionnellement à l'église, mais Hélène avait été baptisée et avait fait sa communion. On disait que les morts montaient au ciel, parfois on évoquait l'idée de péché. Dieu était présent par tradition, sans qu'on en parle vraiment à la maison. Hélène alors n'y pensait pas.
C'est au moment de l'opération que ça lui est venu, enfin que ça a commencé à se manifester. Que ça a pris de la place, de plus en plus. »

« L’opération ». Voilà qui vient troubler ce qui aurait pu n’être qu’une gentille histoire de vocation religieuse. C’est là que l’autrice vient jeter une pierre de modernité dans l’onde paisible d’un lac de spiritualité.
Parce que le lecteur sait très vite que cette opération a permis à Hervé de devenir Hélène. « Son corps était enfin celui qu'il aurait toujours dû être : le corps d'une femme. Pendant vingt-sept ans, elle avait vécu dans un corps qui n'était pas le sien, dans un corps qu'elle ne réussissait pas à habiter, un corps en erreur. Son âme de femme avait été hébergée dans un corps d'homme qui ne lui avait jamais été naturel, contre lequel tout en elle se rebellait. »

À l’abbaye, elle aurait pu ne rien dire. On ne lui demandait rien. Mais le temps a passé, la relation est devenue de plus en plus forte avec Sœur Anne, la mère abbesse, qui trouve en elle la recrue idéale pour perpétuer la tradition immémoriale de l’enluminure. De très belles pages montrent le travail des deux femmes, leur complicité, et l’application de la plus jeune dans une tâche délicate et très technique.

Hélène a révélé son secret à Sœur Anne qui garde le silence tant qu’il s’agit d’une confession qui ne concerne qu’elles.
Mais, lorsque Hélène demande à intégrer l’abbaye comme novice, la décision doit être prise à l’unanimité des quatorze moniales et dans la plus grande transparence.

C’est alors que la petite communauté entre dans une période intense de trouble, de réflexion, et l’autrice rend très bien compte de ce débat et des divers points de vue autour des notions de genre, de corps, de vie religieuse, qui remettent en cause nombre de leurs certitudes et les obligent à creuser la doctrine pour savoir si cette demande d’adhésion est compatible avec les règles de leur ordre.
Pour Hélène aussi la réflexion est intense pour comprendre si c’est son corps qui détermine sa place.

Un roman court et passionnant autour d’un personnage qui construit courageusement son identité en choisissant une voie où se pratique plus facilement le secret que l’ouverture.

Serge Cabrol 
(12/01/24)    



Retour
Sommaire
Lectures








Arléa

(Janvier 2024)
152 pages - 18 €














Claire Huynen
est Belge et vit à Paris. Ceci est mon corps
est son sixième roman.