Retour l'accueil du site





Bénédicte LOTOKO


Ça brille encore


D’un seul élan, l’inconnu se relève. Son t-shirt vert moulant son torse, il se relève. Son short noir couvrant ses cuisses musclées, il se relève. Il lutte, l’alcool le déséquilibre. Je me lève à mon tour. Il s’approche de moi. Et m’enlace. Nous dansons. Je sens sa chaleur, son odeur, son souffle, j’ai envie de lui. La musique nous isole, la nuit nous excite. Nous nous embrassons. J’apprends son prénom : Tawfiq.

Clotilde traîne son mal de vivre dans Bruxelles brûlante, le livre de Barthes, Fragments d’un discours amoureux, toujours à portée de main. Beaucoup de chapitres portent le nom d’un quartier de la capitale qu’elle aime et où elle erre.

Quand elle n’arpente pas les rues sur son scooter, elle se réfugie dans la lecture, dans sa chambre, dans son lit. Des piles de livres s’entassent autour d’elle, censées la protéger.

Elle est malheureuse, Antoine, dont elle est encore amoureuse, l’a quittée pour une jeunesse. Elle se saoule de chansons, de fêtes, de virées dans la ville.

Elle traîne surtout un cafard aussi monstrueux que son enfance douloureuse. Elle est née du coup de foudre de son père, blanc, belge, fortuné mais fou, pour une femme noire, congolaise, qui les a abandonnés deux ans après sa naissance. Elle a mal à ses origines.

Comme si mon moi-couleur s’offrait en permanence sous le regard du Belge et du Congolais, liés malgré eux, dont je suis issue malgré moi. JE NE REPRESENTE RIEN ! Je sors en sanglots.
Elle trimballe un déficit d’amour colossal. Mais elle persévère : J’attends l’amour de mes rêves...

Clotilde perd complètement pied quand elle tombe amoureuse de Tawfiq. Alors elle se laisse aimer par Zakia comme une somnambule. A son tour deviendrait-elle folle ? Elle balance ses livres par la fenêtre. On a peur pour elle. Un voisin, Thomas, la récupère, prend soin d’elle.
Au fond du tunnel, l’aurore se lèverait-elle ?

Un très beau premier roman qu’on a coutume de dire prometteur.

Sylvie Lansade 
(14/05/24)    



Retour
Sommaire
Lectures







Bénédicte  LOTOKO, Ça brille encore
Les impressions nouvelles

(Janvier 2024)
216 pages - 18 €





Bénédicte Lotoko
vit et travaille
à Bruxelles.
Ça brille encore
est son premier roman.