Retour l'accueil du site





Michael Farris SMITH

Sauver cette terre


Nous sommes dans le Sud, à la frontière entre la Louisiane et le Mississippi, où depuis de longues années et avec une violence inouïe, cette terre est frappée par une Nature qui s’est rebellée, entraînant tempêtes, orages, sécheresses et inondations sans discontinuer.
Dans cette colère permanente du ciel, les habitants, abandonnés de tous, survivent. Nombreux sont ceux qui sont partis de cette région, seuls subsistent ceux qui ne veulent pas aller ailleurs et qui s’entêtent à vouloir vivre sur cette terre oubliée des dieux.
Au milieu de ce chaos de la Nature et du désespoir qui s’est emparé des âmes, surgissent des petites communautés prêtes à tout pour tirer profit de ces catastrophes climatiques.
Le Temple de la gloire et de la douleur, une secte, en fait partie, dirigée par une bande de fanatiques et de faux-prophètes avec, à sa tête, la prêtresse Elser, qui se déplace à bord d’un corbillard. Sa mission est de sauver cette terre maudite, tout en se remplissant les poches. Et cela est très facile face à ces habitants, crédules, qui ont presque tout perdu, des opportunités aussi pour ceux qui souhaitent croire et pour ceux, bien entendu, qui les persuadent de croire en eux.
Dans ce contexte, une jeune femme, Jessie, qui a quitté son père de façon conflictuelle il y a des années, est traquée, elle et son fils Jace, par cette secte qui l’a séparée de son compagnon Holt. Elle souhaite retourner, plus apaisée, chez son père, mais Elser, cette extrémiste religieuse, profite de la tempête pour l’en empêcher, afin de concrétiser ses sombres desseins et trouver l’enfant miraculeux qui, selon elle, arrêtera les aléas climatiques.
Un chemin semé d’embûches de toutes sortes pour Jessie, son père Wade et son compagnon Holt, car ils se rebelleront et devront lutter férocement contre la secte et Elser. Le dénouement pour retrouver enfin la paix, dépassera tout ce qu’ils pouvaient imaginer.
Ce roman noir, sombre, n’est pas sans nous faire songer, en raison de sa narration, au rythme du blues né dans le Mississippi et même, à un certain épisode de la Bible, un déluge « pour sauver cette Terre, où personne ne survivrait … »
Une écriture qui sonne comme une longue plainte des souffrances de l’âme et résonne des souvenirs du passé, dans ce futur (proche ?) teinté de gris où la Nature a repris ses droits.
Un roman original, profond et empreint d’humanité, du suspense, de la peur, des interrogations, tous ces ingrédients sont réunis pour nous inciter à ne jamais lâcher le fil …
Une lecture à découvrir absolument !

Nicole Martin Caïdos 
(29/03/24)    



Retour
Sommaire
Lectures







Michael Farris SMITH, Sauver cette terre
Gallmeister

(Février 2024)
304 pages - 23,50


Traduit de l'américain par
Juliane Nivelt






Michael Farris Smith,
auteur de sept romans,
vit dans le Mississippi.