Retour à l'accueil du site





Ibon MARTÍN


La valse des tulipes


Ce polar-thriller se déroule dans l’estuaire d’Urdaibai, le poumon de la Biscaye, entre Euskadi (Pays Basque) et Galice, un espace naturel qui s’étend des marécages de Gernika (Guernica en espagnol) aux falaises de la mer Cantabrique.

Ce petit havre de paix et de tranquillité, bercé par le rythme des marées, va soudainement voir son quotidien bouleversé par une succession de meurtres, odieux et inexpliqués.
Le roman s’ouvre sur le premier meurtre d’une journaliste, dans des circonstances où la perversion du tueur est à son comble.

L’enquête est menée par un groupe formé pour l’occasion, et dirigé par une femme, Ane Cestero, jeune ertzainai (agent policière-inspectrice), férue de surf, de rock et de mythologie celte, borderline et forte tête, entourée de flics atypiques.
Les investigations policières ne tardent pas à mettre en évidence une tulipe rouge commune à tous les meurtres et retrouvée sur le corps des victimes, comme une signature du tueur. Une tulipe exceptionnelle, d’un rouge si intense « qu’on croirait que les pétales sont arrosés de sang ».

L’enquête, longue, révélera les secrets d’une communauté de bonnes-sœurs, pas si innocentes et recluses qu’on le croit, œuvrant dans un couvent de Gernika mais qui étoufferont ou nieront tout ce qui a pu s’y dérouler en cette fameuse année 1979.  Car toutes ces femmes victimes du tueur sont passées par ce couvent. Et toutes ont donné naissance à un enfant, qui leur a été enlevé et qui recherchera, peut-être un jour, sa mère biologique …

L’intrigue est basée sur des faits réels qui se sont déroulés en Espagne, mais aussi dans d’autres pays (les enfants enlevés aux mères « fauteuses » et vendus avec la complicité de l’Eglise catholique et des franquistes…).

Magnifique roman, élégant, qui passionne autant par son atmosphère que par ses personnages attachants et profonds. C’est aussi un thriller social et politique qui dénonce les actes immondes commis sous le franquisme.

Pour son premier roman, Ibon Martín nous gratifie de superbes descriptions, légendes et croyances propres à cette pittoresque Euskadi.

Nous sommes tenus en haleine jusqu’au dénouement de l’intrigue, et en même temps tout nous invite au voyage… Une révélation à savourer sans modération !

Nicole Martin-Caïdos 
(12/10/20)    



Retour
Sommaire
Noir & polar








Actes Noirs
(Septembre 2020)
480 pages - 23

Version numérique
16, 99


Traduit de l’espagnol par
Claude Bleton




Ibon Martín,

né à Saint-Sébastien en 1976, est l'auteur d'un roman historique, La Vallée sans nom, et d'une série de thrillers, "Les Crimes du phare", inédits en français.