Retour à l'accueil du site





Vinciane MOESCHLER


À corps parfait



Audrey Lescault adore écrire, surtout des Haïkus qui lui permettent de traverser bien des épreuves. Elle est lycéenne, elle a quinze ans, elle aimerait devenir écrivaine. Sa mère est grand reporter et donc souvent absente de la maison car elle a toujours besoin d’indépendance. Son père lui aussi est très souvent absent et quand ses parents sont ensemble ils échangent très peu.

Heureusement, Anton et Manon, ses amis seront là, surtout le jour où ils appelleront le Samu car Audrey a beaucoup de problèmes avec son poids ce qui la pousse jusqu’à l’extrême donc l’anorexie.

Ce roman présente les points de vue de plusieurs adolescents. Anton, tchéco-cubain, est amoureux d’Audrey. Il sort avec elle qui n’a pas de désir et n’aime pas être touchée. Moka, le meilleur ami d’Anton, originaire du Sénégal, aime s’habiller en fille, ce qui n’est pas facile à assumer. Manon, la meilleure amie d’Audrey, est aussi présente auprès d’elle pour discuter de longs moments.

Anton vit dans une cité, son père est conducteur à la RATP, alors qu’Audrey vit dans un milieu plus favorisé : « Donc, si on fait une étude comparative entre la famille d'Audrey et la mienne, on voit bien que, socialement, nos références ne sont pas les mêmes. »

Audrey est hospitalisée et ses amis l’accompagnent dans cette épreuve. Les relations entre Audrey et ses parents sont complexes. Un secret de famille intervient de façon très importante dans la vie de chacun.

Après son séjour à l’hôpital, Audrey donne le change car sortir de l’anorexie n’est pas simple. Elle fait souvent « semblant de vivre ». Nous suivons son parcours ainsi que les problématiques de chacun des adolescents.

« Être différent paie, quoi qu'il en soit. Être soi-même et vivre honnêtement laissera toujours un héritage d'authenticité. »
« Guérir, c’est accepter de perdre quelque chose et de grandir. »

Ce roman aidera les adolescentes et adolescents à grandir et à trouver leur place dans la vie en n’hésitant pas à exprimer leurs interrogations pour surmonter les problèmes Parler est toujours essentiel.

Brigitte Aubonnet 
(12/10/20)    



Retour au
sommaire
Jeunesse










Le Muscadier

Collection Rester vivant
(Mai 2020)
124 pages - 13,50





Vinciane Moeschler,
née à Genève, journaliste et écrivaine, a déjà publié plusieurs livres (romans, théâtre, jeunesse) et obtenu le prix Victor-Rossel pour Trois incendies (Stock, 2019).


Bio-bibliographie
sur Wikipédia