Retour l'accueil du site





Enrique VILA-MATAS

Cette brume insensée


Avec Cette brume insensée, Enrique Vila-Matasnous emmène dans un univers que l'on pourrait qualifier d’Oulipien. Le titre, tout d'abord est une référence explicite au livre de Raymond Queneau : « Cette brume insensée où s'agitent des ombres ». Georges Perec également n'est pas loin car on le retrouve constamment embusqué dans le labyrinthe du récit. Il faut dire que Simon, le narrateur exerce la profession peu commune de « pourvoyeur officiel de citations », profession que Pérec n'aurait pas reniée. À ce titre, Simon, reclus dans la maison paternelle en ruine au bord d'une falaise à Cadaqués dispose d'un vaste 'stock' de citations puisées dans les littératures anglo-saxonnes, espagnoles et françaises. Malheureusement, Simon n'a qu'un seul 'client', son frère Rainer vivant depuis vingt ans à New-York dans l'anonymat et devenu écrivain célèbre sous le nom de Grand Bros. Anonymement Simon alimente son frère en citations et en conseils de telle sorte que Grand Bros est devenu le champion de l'intertextualité. Clin d'œil supplémentaire à Perec où cette fois, ce n'est plus une lettre qui disparaît du récit mais Grand Bros lui-même qui refuse toute apparition publique à la manière de Thomas Pynchon*.

Cette brume insensée, livre foisonnant d'écrivains et de références littéraires, un livre d'érudition ? Sans doute, mais pas seulement. L'auteur est aussi un observateur ironique et appliqué du quotidien le plus ordinaire et de l'actualité politique catalane. C'est avec tous ces éléments que l'auteur construit le puzzle de son récit où la fiction au réel se joint, où il dévoile toutes ses interrogations sur la création littéraire :

« Depuis que j'ai commencé à écrire, il y a des textes dont je remarquais qu'ils n'étaient pas de moi déclara un jour, Mario Levrero pour qui ils ne pouvaient venir que d'une partie de lui qui lui était complètement étrangère, voire hostile, ou bien de mauvais tours que lui jouait sa mémoire en lui dictant un texte étranger, effaçant de son esprit le fait qu'il n'était pas de lui. »

Avec cette brume insensée, Enrique Vila-Matas nous donne à lire un roman singulier, érudit mais jamais pédant, un grand roman d'un grand écrivain.

Yves Dutier 
(17/09/20)    

* Thomas Pynchon est un écrivain américain très connu aux États-Unis. Son livre Vente à la criée du lot 49 (cité dans le livre de Vila-Matas) fut un immense succès. Pynchon est aussi connu pour son refus de toute apparition publique.



Retour
Sommaire
Lectures








Actes Sud

(Septembre 2020)
256 pages - 21,80






Enrique Vila-Matas,
né en 1948 à Barcelone, romancier, nouvelliste et essayiste, a déjà publié plusieurs dizaines d’ouvrages et obtenu, entre autres, le prix Médicis étranger.