Retour l'accueil du site





Isabelle WLODARCZYK & Minji LEE-DIEBOLD


Le fils de l’ours


Azar n’était qu’un nouveau-né quand un inconnu
le déposa devant la porte de l’orphelinat.
Au fil des années, l’enfant rêva qu’un roi l’adopterait
et l’emmènerait dans son palais.
Mais personne ne vint le chercher.

 

À huit ans, le jeune garçon est récupéré par un montreur d’ours qui lui apprend le métier.
Une fois formé, Azar part sur les routes avec son animal pour l’exhiber sur les places des villages traversés.
L’ours, docile et protecteur, telle une figure paternelle, réchauffe et guide son jeune maître.
Mais la vie est cruelle et l’ours est arraché à l’enfant par des villageois qui ne l’acceptent pas et le prive d’un amour immense.

Le récit est riche, très fort, émouvant. Il évoque la solitude, l’exclusion, la cruauté des hommes qui, sans limites, rend cet enfant une seconde fois orphelin, lui retirant ce qu’il a de plus cher, son unique raison d’être.
Les illustrations, pleines de tendresse et de douceur, contrastent avec la tristesse et la noirceur dont la vie peut faire preuve.

Cet album qui tape à la porte du cœur et de l’imaginaire n’impose rien, il laisse ressentir.

Un album bouleversant.

Cécile De Ram 
(26/11/20)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







D²Eux

(Octobre 2020)
Format 31 x 25 cm
36 pages - 13






Texte
Isabelle Wlodarczyk


Illustration
Minji Lee-Diebold