Retour à l'accueil du site





Nathalie WOLFF & Elsa ORIOL


Dracula et moi


« Depuis des semaines, toute la famille ne parle que de cela : le voyage sur les traces de Grand-Mère Mina et Grand-Père Alexander. Nous sommes tous impatients de voir les lieux où ils vivaient, et surtout de partir à la recherche du fameux manuscrit de Grand-Père, celui qu'il avait dû abandonner en même temps que sa patrie. »

Au fil de ce très bel album grand format, nous accompagnons une petite fille, ses parents et sa sœur dans un voyage en terre de mémoire.
Ses grands-parents ont dû fuir la tyrannie qui a pris le pouvoir dans un pays dont le nom n’est pas précisé, représentatif de toutes les dictatures.

La narratrice se souvient bien de son grand-père qui lui racontait l’histoire du cruel comte Dracula se nourrissant du sang de ses victimes…

Une fois arrivée à l’hôtel, la famille se met en quête de la maison où vivaient les grands-parents. Pour la narratrice, c’est une véritable aventure, une mission secrète pour laquelle elle se choisit un pseudonyme.

Mais, après la chute du dictateur et le retour de la paix, beaucoup de rues ont changé de nom et le quai des Coquelicots n’existe plus.

Il en faut plus pour décourager une famille aussi motivée et ils finissent par retrouver la maison où le grand-père a laissé son manuscrit.

Pour la petite fille, le nouvel occupant semble soudain étrange : « Ses cheveux sont tout de même très noirs. Et ses dents, oui, ses dents, celles de devant, elles sont... pointues, non ? Pointues comme les armes, comme les nuits. Et puis, le comte des montagnes, les amoureux courageux, les frontières. Toutes les images dansent devant mes yeux, comme un tourbillon, la forêt, hier, aujourd'hui, les chiens quand Alexander et Mina ont fui... Mais oui c'est lui, c'est Dracula, je le vois, là devant moi ! »

Après quelques émotions, la mission est tout de même remplie et le manuscrit récupéré. La transmission peut s’accomplir et la petite fille pourra continuer l’histoire commencée par son grand-père.

C’est un très beau texte que nous offre Nathalie Wolff et les magnifiques illustrations d’Elsa Oriol, pleine page ou double page, rendent bien l’atmosphère des différents épisodes du récit avec des portraits très expressifs de tous les personnages.

Un album plein d’émotion, de tendresse et d’humour qui peut ouvrir d’intéressantes pistes de discussion avec les jeunes lecteurs selon leur âge.
À lire, relire, raconter, partager et commenter…

Serge Cabrol 
(10/06/20)    



Retour au
sommaire
Jeunesse








Drôle de zèbre

Format 25 x 35 cm
40 pages - 15

Texte
Nathalie Wolff

Illustration
Elsa ORIOL


Découvrir sur notre site
d'autres albums illustrés
par Elsa Oriol :

La musique de Rose

Au temps des cerises





La narratrice
(par Elsa Oriol)