Retour à l'accueil du site






Charlotte CAYEUX

L’autre Ahmed ou L’attente

Charlotte réalise des courts métrages et, lors d’une soirée chez des amis, elle rencontre Ahmed. Ils s’étaient déjà croisés sans vraiment échanger.
Leur relation amoureuse commence simplement mais certaines zones d’ombres apparaissent car Ahmed est un être mystérieux. En effet, il est très attentionné avec Charlotte mais parle très peu de lui, et reste souvent évasif si elle lui pose des questions. Parfois, il a même des comportements bizarres comme photographier un homme assis à côté d’eux au cinéma car il se sent surveillé. Il avoue un jour à Charlotte qu’il peut être violent, qu’il a déjà eu des problèmes avec la justice et qu’il a déjà séjourné en hôpital psychiatrique. À la fois, cela l’inquiète mais elle se persuade que ce n’est pas si grave. Charlotte est amoureuse et il n’a jamais été violent avec elle, au contraire. Il aime aussi la création et ont ensemble des projets de scénarios et de courts métrages.

Ils doivent se retrouver au retour d’un séjour de Charlotte dans sa famille en Bretagne. Ahmed est impatient, il lui envoie un SMS, puis plus de nouvelles pendant plusieurs jours. Ahmed a disparu. Charlotte imagine de multiples possibilités. Au bout de plusieurs jours, elle apprend qu’il est dans les locaux de la police judiciaire puis il est incarcéré pour trois ans.

Commence alors une vie de séparation, d’attente et de réflexions sur la prison, le rôle de l’incarcération, le fonctionnement de l’administration pénitentiaire. Charlotte Cayeux évoque la complexité des êtres humains ainsi que les problèmes psychiques qui entravent leur vie d’autant plus que l’accès aux soins psychiatriques n’est pas toujours facile. D’ailleurs, un certain nombre de personnes qui auraient dû être suivies en psychiatrie sont incarcérées, faute de prise en charge médicale à l’extérieur, car elles sont passées à l’acte avant de pouvoir recevoir des soins.

« Malgré le fait que quelques jours avant "sa crise", Ahmed se soit présenté à l'accueil de l'hôpital psychiatrique où il avait déjà séjourné par le passé, demandant à être interné – malheureusement il n'y avait pas de place, on n'a rien pu faire pour lui. Malgré aussi les mains courantes d'Ahmed qui s'est présenté de lui-même et à plusieurs reprises dans des commissariats, témoignant de ses pensées délirantes et de son inquiétude vis-à-vis de lui-même, de sa santé mentale. »

La surpopulation carcérale, les problèmes psychiatriques et sociaux qui sont regroupés appellent à une analyse pour proposer d’autres solutions.

« Et puis elle m'avait parlé de son fils qu'elle venait voir : "Le pauvre ! On l'a mis en prison pour rien, pour rien du tout ! C'est juste à cause de sa femme..." Je n'ignore pas le pourcentage d'hommes incarcérés pour viols ou violences sur des femmes et ce déni me laisse sans voix. »

« Ces paroles me frappent surtout en ce qu’elles démontrent l’échec de la Justice dans son fonctionnement traditionnel : il suffit de voir le pourcentage de récidives pour s’en convaincre, mais de toute évidence, ces condamnations n’ont pas suscité dans l’entourage des condamnés non plus la moindre prise de conscience. Au contraire même, peut-être. »

C’est un récit qui mêle une histoire personnelle – avec toutes les émotions et les pensées ressenties par Charlotte, Ahmed et « l’autre Ahmed » lors de cette épreuve – et des réflexions sur la prison, son fonctionnement et son rôle dans la société. C’est un texte passionnant, très bien construit, empli de doutes, d’amour, de désespérance, d’attente et d’espoirs.

Brigitte Aubonnet 
(14/09/21)    



Retour
Sommaire
Lectures







Charlotte CAYEUX, L’autre Ahmed ou L’attente
Chèvre-feuille étoilée

(Septembre 2021)
142 pages - 17













Charlotte Cayeux,
née en 1986, cinéaste et écrivaine, a réalisé plusieurs courts-métrages de fiction et publié des nouvelles dans des revues. Ce récit est son premier livre.