Retour à l'accueil du site





Maxime DEROUEN


Un trésor lourd à porter


Comme de coutume, dans cette famille de dragons, on vit pour protéger son trésor, ce qui n’est pas toujours aisé. Avouez qu’un tas de pièces d’or est inconfortable pour dormir, poussiéreux, sale et qu’il vous attire toutes sortes de convoitises.
Lorsque le fils de cette famille est en âge de partir, il se voit confier un trésor inestimable. Pour lui, le garder se révèle être d’un mortel ennui. Il est seul, tellement seul.
Mais un matin, par le plus grand des hasards, une fillette arrive jusqu’à lui.
Cette rencontre improbable va bouleverser sa vie.

Elle n’a pas eu besoin de parler, ni de m’apprivoiser. Ce léger contact m’avait conquis. Un simple geste et j’avais été propulsé au cœur du dimanche de la vie qui nivelle tout et éloigne ce qui est mauvais. Une fille douée d’une aussi belle humeur ne pouvait être foncièrement vile ou mauvaise. Le souvenir de cette rencontre reste gravé en moi comme la douceur du murmure fugace d’un feu de cheminée.

Princesse de son état, elle est par définition ennemie des dragons, notre jeune dragon devrait donc la craindre. Mais elle n’est pas comme les autres. Elle a le pouvoir de changer en or tout ce qu’elle touche, et sa cupide belle-mère la retient captive. Fuyant sa marâtre, la princesse ne rêve que de liberté.
Une amitié sincère et désintéressée va solidement se tisser entre ce dragon en mal de compagnie et la princesse, mais la reine ne va pas tarder à les retrouver.

Le récit, faisant référence à des légendes connues (le roi Midas entre autres), est très bien écrit. Il nous raconte qu’au fond, la richesse vaut bien peu si elle n’est que trébuchante. Les vraies richesses, celles qui comblent et rendent heureux, ne sont autres que l’amitié et l’amour.
Les illustrations, traits de crayon noir rehaussés d’or, sont subtiles et très réussies.
Ce conte, organisé en dix courts chapitres, est bien adapté aux jeunes lecteurs autonomes.

Voici un joli livre, plein de tendresse et d’amitié à lire ou à écouter à l’envi.

Cécile De Ram 
(05/07/21)    



Retour au
sommaire
Jeunesse






Grasset Jeunesse
(Mai 2021)
80 pages - 14,50




Découvrir sur notre site
d'autres livres de
Maxime Derouen :

C’était pour de faux

Le livre des secrets de mon dinosaure préféré




Visiter le site
de l'auteur :

https://derouen
maxime.com/