Retour l'accueil du site





Malika FERDJOUKH


Embrouille à minuit


Pour une embrouille c’est une sacrée embrouille ! Jésus, collégien de douze ans, vit sans doute en quelques jours les moments les plus intenses de sa vie et découvre une palette d’émotions qu’il n’est pas près d’oublier.

Jusque-là, Jésus (prononcer « Réssouss » parce que c’est un prénom d’origine espagnole) menait une existence paisible avec son père et ses trois sœurs. Depuis le décès de leur mère, c’est Éléna, l’aînée, qui s’occupe de la fratrie. La famille habite dans une cité, le père travaille, Jésus dispose d’une chambre pour lui tout seul, une vie tranquille et sans souci particulier.

Mais un soir, tout se détraque, lorsqu’il assiste au passage à tabac d’un jeune homme par cinq garçons qui constituent une bande violente et redoutée. « On les fuyait comme la peste. Ils avaient quinze, seize ans, les cheveux ras, des sweats à capuche avec les lettres C ou C (pour Cogne ou Crève !) imprimées en noir sur le devant, blousons en cuir par-dessus. »

Lorsqu’ils se sont enfuis, Jésus s’est approché de la victime et a reconnu Chun qui travaille à la station-service de l’autoroute. Jésus a proposé d’appeler un médecin ou la police mais le jeune Chinois ne voulait rien entendre et il est parti en boitant.

Un peu plus tard, en attendant l’ascenseur dans sa cage d’escalier, Jésus est abordé par une fille de son âge. « Elle était toute menue. Sa voix aussi était toute menue. Les jambes bien tendues sur la pointe de ses baskets, l'air tirée par son bonnet, elle semblait prête à s'envoler. Ou à danser. »

Elle le connaît parce qu’ils sont dans le même collège. Elle explique qu’elle est Ly-Su, la sœur de Chun, et qu’elle le remercie pour avoir aidé son frère. Ce que les voyous voulaient, c’est une boîte, « une petite boîte en fer, aux dimensions d'un gros livre de poche. Elle était verrouillée par un genre de serrure. Une drôle de boîte bizarre. » Elle ne sait pas ce qu’il y a dedans mais elle la met dans les mains de Jésus et se sauve en disant : « Cache-la un jour ou deux. Le temps de faire croire aux autres que mon frère ne l’a plus. Deux ou trois jours, c’est tout ! »

Et voilà Jésus engagé dans une affaire qui va vite le dépasser.  Il voudrait rendre la boîte à Ly-Su ou Chun mais à chaque fois, l’un ou l’autre des cinq agresseurs est à proximité pour les surveiller et ils semblent prêts à tout pour récupérer la fameuse boîte dont Jésus aimerait tant se débarrasser…

Comment tout cela va-t-il se terminer ? Qu’il y a-t-il de si précieux ou important dans cette boîte ? Suspense…

Ce roman, réédité plusieurs fois depuis 1989, mérite bien cette nouvelle parution pour le plus grand bonheur des jeunes lecteurs d’aujourd’hui. On espère que ceux de la première édition, maintenant adultes, y ont trouvé suffisamment de plaisir et de motivation pour poursuivre leur aventure littéraire en passant de la Souris noire à la Série noire. Suspense, poursuites, rencontres, tous les ingrédients sont réunis pour transformer le goût de la lecture en une véritable passion.

Serge Cabrol 
(15/03/21)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







Syros

(Mars 2021)
Collection Souris noire
112 pages - 6,95







Malika Ferdjoukh
née en Algérie en 1957,
a déjà écrit de nombreux livres traduits en une dizaine de langues.


Bio-bibliographie sur
Wikipédia



Découvrir sur notre site
un autre livre
de Malika Ferdjoukh :

Chaque soir à 11 heures