Retour à l'accueil du site





Christophe LÉON


Baba !


Fatima a douze ans et vit heureuse à Alger avec « baba », son père, « ‘umi », sa mère et Raïd, son frère.

Dans ce roman alternent des chapitres qui se déroulent en 1960 à Alger, en 1961 à Paris, en 1962 à Alger et en 2019 à Paris.

L’alternance de ces chapitres est très réussie et maintient bien le suspense dans cette période terrible et complexe du conflit entre la France et l’Algérie qui se bat pour son indépendance.

La vie de Fatima est complètement bouleversée après la disparition de son père le 11 novembre 1961, jour d’une manifestation pour l’Algérie française, puis la disparition de sa mère et de son frère lors d’une manifestation des femmes et des enfants pour l’Algérie indépendante.

Fatima, blessée par balle, est conduite dans un hôpital. Elle y apprend son transfert en France où elle sera adoptée par Francette et Maurice Chadois. Cela se passe très mal dans cette famille d’adoption avec Francette qui est très raciste et Maurice qui n’apprécie pas l’attitude de sa femme mais n’ose pas s’y opposer.

Fatima se souvient de ce que lui disait son père : « J'avais acquiescé, même si je ne comprenais pas ces histoires de guerre et pourquoi les gens se battaient les uns contre les autres. Des petits Français de mon âge, j'en voyais tous les jours dans les rues et ils ne me semblaient ni agressifs ni dangereux. Leurs parents ne m'avaient jamais rien dit ou fait de désagréable. Pourtant si baba tenait à me prévenir, c'est qu'il avait ses raisons, et je ne devais donc pas le contredire. »

Le roman évoque aussi les atrocités réalisées par les Français qui s’opposaient à l’indépendance de l’Algérie à Alger comme à Paris où des Algériens ont été jetés dans la Seine. « Avec Gilles, on s'est dit alors qu'il faudrait qu'on aille prêter main-forte à la flicaille. D'accord, ils en balançaient déjà pas mal à la Seine, mais nous on trouvait qu'ils mettaient pas assez de cœur à l'ouvrage. Et ouais, tu sais, une bonne ratonnade, ça n'a jamais fait de mal à personne. »

C’est un roman qui permet aux jeunes de connaître la réalité de cette période bien trouble où le racisme était omniprésent. En effet, beaucoup d’évènements sont relatés ce qui ouvre sur une meilleure compréhension de cette période historique.

Fatima rencontre Solange et Salim qui l’aident à retourner en Algérie mais arrivera-t-elle à retrouver sa famille ?
Le roman se situe du point de vue de Fatima ce qui donne au lecteur un très beau ressenti en émotions.

Brigitte Aubonnet 
(04/08/21)    



Retour au
sommaire
Jeunesse






Christophe LÉON, Baba !
La joie de lire

Collection Encrage
(Juin 2021)
160 pages 13,90

À partir de 15 ans







Visiter le site
de l'auteur :
www.christophe-leon.fr






Découvrir sur notre site
d'autres livres de
Christophe Léon :

Champion

Les mangues
resteront vertes


Pas bête(s) !

L’art de ne pas être
des moutons


La vie commence
aujourd’hui