Retour à l'accueil





Alice de NUSSY & Janik COAT


La malédiction des flamants roses


Pour qu’une histoire soit réussie, il faut des personnages (de ce côté-là, le lecteur est servi !), un lieu (ici, il n’y a que l’embarras du choix !), une narration (c’est précisément là que le lecteur entre en piste !).
Au départ, il est question d’un flamant rose et d’une danseuse. Puis, c’est au tour d’un corbeau, d’un éléphant, d’un hippopotame et de tout un tas d’autres animaux d’investir les pages. On se demande bien ce qu’ils vont pouvoir faire ensemble.
Pour tout ce petit monde, les autrices vont imaginer un décor, mais il ne plaît pas. Force des remarques émanant de cette joyeuse bande, elles vont faire plusieurs propositions. Les différents tableaux sont l’occasion pour d’autres animaux d’apparaître et chacun y va de son petit commentaire.
Sur la banquise, la danseuse trouve le sol trop glissant, le poulpe l’eau trop froide, le flamant se plaint de la luminosité trop vive et le petit Chaperon Rouge préfèrerait être en forêt.
La banquise ne convient pas ? Qu’à cela ne tienne, l’illustratrice dessine une mer sous les tropiques. Mais ce n’est pas encore au goût de tous. Il faut continuer à chercher.
Le processus de création faisant son chemin, les pages se tournent et il risque fort de ne plus y avoir assez de place pour finir le livre.
Heureusement, les autrices ont pensé à tout : le lecteur dispose des personnages à découper et de différents décors pour inventer et terminer l’histoire.

La lecture de l’album peut se faire à différents niveaux. Selon l’âge des lecteurs, il est possible d’identifier et nommer les personnages et les éléments des décors, dénombrer les flamants, découper finement, inventer une ou des suites plus ou moins complexes, et même cuisiner ! Chacun, c’est certain, y trouvera son compte.
Outre le fait de sensibiliser à la cause des flamants roses, l’album fournit les éléments de base au lecteur pour le laisser créer la suite de l’histoire.
Tel un atelier d’écriture réservé aux plus jeunes, ce livre interactif, bourré de références, initie au schéma narratif et ouvre le champ des possibles, les portes de l’imaginaire.

Les illustrations, graphiques, sont colorées, aussi élégantes qu’irrésistibles.

Voici un album singulier, étonnant, plein de surprises, beau, gai, drôle et intelligent.

Cécile De Ram 
(01/03/21)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







Grasset Jeunesse

(Février 2021)
Format 27 x 37 cm
48 pages - 18,90

À partir de 3 ans






Texte
Alice de Nussy



Illustrations
Janik Coat