Retour l'accueil du site





Sarah SYLVESTRE

Amants & fragments


L’auteure est abandonnée par son mari après quinze ans de vie commune heureuse. Elle ressort du divorce comme une femme laide, vieillie, dangereuse, arborant malgré elle un fort pouvoir répulsif. « Ma féminité ne remplissait plus sa fonction de recouvrir l'immonde. Il me semblait être dépourvue de chairs et n'être alors, face au monde, que tripes, boyaux, cœur...

I’m a fountain of blood in the shape
of a girl »

Anéantie, « sentant une menace de mort », blessure béante, elle doit se reconstruire. C'est avec des amants, rencontres plus ou moins brèves, qu'elle va se rebâtir. Les amants, qui sont au nombre de huit, donc huit chapitres, forment une sorte de catalogue d'amours. Le coup d'un soir, Le mâle, La perversion, Presque platonique...  Tous, même les plus étranges, vont l'aider à rétablir sa sexualité, à en apprendre sur elle-même, à redevenir entière, une personne.

Finalement, foin de l'Amour, mais des amants, elle découvrira sa solitude, peut-être son essence. « Être seule c'est une pure douleur existentielle en même temps qu’une extase mystique. C'est dans ses sommets que la solitude se marie avec le temps et l'espace vide pour devenir grâce. »

Récit autobiographique, bref, dense et alerte grâce au présent de narration employé pour les rencontres où les amants vont et viennent entre deux chansons – entre Somewhere over the rainbow de Judy Garland, Conne de Brigitte Fontaine, Les passantes de Georges Brassens, Que reste-t-il de nos amours par Françoise Hardy et Alain Bashung, Dance me til the end of love de Leonard Cohen, etc... (La discographie est donnée à la fin du livre) – Amant et fragments, ni érotique ni pornographique, se contentant de dire la sexualité de manière simple, est intéressant par ce témoignage de Sarah Sylvestre qui en exergue donne son but : « Pour les femmes d'avant, pour les femmes d'après. Que ces lignes libèrent des douleurs de l'amour. Que la sexualité soit une élévation. May the fire that burns within transcend thee. »

Michel Lansade 
(21/06/21)    



Retour
Sommaire
Lectures







Sarah SYLVESTRE, Amants & fragments
La ligne d'erre

(Janvier 2021)
132 pages - 10