Retour l'accueil du site





Marie BARTHELET


Le jardin des Sangarde

Marie Barthelet a habitué aujourd’hui ses lecteurs à effleurer les êtres, tout en les invitant à découvrir l’intimité de leurs pensées et de leur personnalité. Son troisième roman, Le jardin des Sangarde, ne déroge pas à cette manière d’aborder les personnages avec toujours autant de délicatesse et d’intelligence.  Ce roman qui retrace le parcours d’Eve, pourrait être aussi l’autopsie d’une descente aux enfers et d’une rupture avec le milieu professionnel où, sous des abords lisses et policés, le moindre faux-pas est surveillé par vos collègues, tant la rivalité est rude. Eve, une jeune universitaire brillante, travailleuse acharnée et exigeante envers elle-même, a déployé des efforts surhumains pour se hisser à la place qu’elle occupe et a obtenu le respect et l’admiration de ses collègues, au prix d’un travail irréprochable mais harassant. Sans aucune compassion pour elle-même, elle ne laisse rien au hasard jusqu’au jour où elle va perdre pied. Ce roman est en quelque sorte le journal de bord d’un burn-out. Soudain une bouffée de chaleur, une moiteur aux tempes et entre les doigts. Quelque chose remue en elle. Se lève. Prend sa place. Elle fait d’abord comme si cela n'existait pas.  Mais cela lui donne des coups d’une extrême violence au fond d’elle-même. De là une question simple : comment vivre, comment survivre quand ni votre mère ni vos collègues ne comprennent vraiment votre désespoir, votre immense fatigue de ce corps qui ne suit plus le mental ?  Nous suivrons ainsi l’itinéraire d’Eve durant cet hiver, marqué par une tragédie dont elle se sentira totalement responsable et qu’elle devra pourtant apprivoiser et dépasser. Relever la tête, s’accepter en cultivant un jardin ou un jardin secret ? Cette métaphore de la terre, du terroir est riche et Marie Barthelet creuse ce terrain, fertile. Eve va retrouver la terre de sa famille, le passé des Sangarde, dans la région du Morvan pour survivre ou réapprendre à vivre… Retourner la terre, la cultiver, au moment où s’annoncent la fin de l’hiver et le début du printemps…

Marie Barthelet brosse un beau portrait, loin des stéréotypes que l’on peut lire, mais, au contraire, l’auteure nous montre comment la jeune Eve, à genoux, s’efforce de se relever en ne vivant plus contre elle mais en essayant de s’accepter… Marie Barthelet explore de nouvelles pistes, de nouveaux profils romanesques mais avec un fil conducteur comme dans ses deux premiers romans : dire la vérité de l’être, avec ses failles et son courage.

Sylvie Legendre-Torcolacci 
(07/06/22)    



Retour
Sommaire
Lectures




Buchet-Chastel

(Mai 2022)
368 pages - 19,50

Version numérique
15,99



Marie Barthelet,

historienne de l’art, est cheffe de service à la Conservation dans le Gard. Ses trois romans sont publiés chez Buchet/Chastel.



Découvrir sur notre site
les précédents romans
de Marie Barthelet :

Celui-là est mon frère

Damalis