Retour l'accueil du site





Véronique DELAMARRE & Pascale PERRIER


Les terres interdites


En 2175, une communauté humaine vit sous une bulle depuis qu'un désastre climatique et sanitaire a frappé la Terre au XXIe siècle. Les habitants s'apprêtent à fêter le 150e anniversaire d'Eldorado, leur refuge fondé par cinq mille pionniers en 2025.
La vie est douce et conviviale, la société égalitaire dirigée par des Sages. Dommage que le reste de la planète, ravagé par le dérèglement climatique et les épidémies, soit devenu inhabitable. Des expéditions ont tenté de découvrir ailleurs des traces de vie mais toutes les tentatives sont restées vaines. Et pourtant...

Dès les premières pages, nous rencontrons une bande de jeunes Eldoradors. Argan, Bruno, Roc et Garance ont dix-sept ans et mènent une existence paisible à peine troublée par le fait que Roc et Argan soient tout deux amoureux de Brune tandis que Garance ne s'intéresse qu’à toutes les formes de savoirs.

Non, ce qui va bouleverser leurs vies, c'est une découverte involontaire d’Argan alors qu'il grimpe au sommet d’une verrière à quarante-trois mètres de hauteur pour réparer des joints de dilatation qui ont tendance à s'abîmer avec le temps.
Là, alors qu'il est perché sur sa nacelle, « son regard fut attiré par un objet métallique circulaire d'une cinquantaine de centimètres, fixé sous une poutrelle. Il ne l'avait jamais remarqué avant. […] Du métal blanc laqué, typique de ce qui se fabriquait en 2025. Manifestement, le branchement n'avait jamais été fait. Un câble électrique pendait dans le vide. Parfois, les objectifs des créateurs du projet Eldorado se révélaient obscurs. Plus personne n'avait la mémoire des raisons qui avaient guidé les pionniers à installer tel ou tel dispositif. […] C'est alors qu'un grésillement se fit entendre. Comme un bruit de voix indistinct. […] Il approcha son oreille de la demi-sphère. Oui, c'était bien ça. De plus près, on entendait nettement une voix. Quelques mots épars lui parvenaient, çà et là, sans qu'Argan puisse en saisir le sens : "... signaler... détection..." » Ces voix, qui ne correspondent à rien d’habituel, pourraient-elles venir de l’extérieur de la bulle ?

Comment est-ce possible ? Ne seraient-ils donc pas seuls sur la Terre ? Y aurait-il d'autres bulles ou d’autres Eldorados différents du leur ?
Argan ne peut s'empêcher d'en parler à ses amis dès qu'il redescend. C’est difficile à croire et contraire à ce qu'on leur a toujours dit et appris. Garance le confirme : « J'ai lu tous les relevés météo des explorateurs : 59 °C en moyenne, des incendies, de l'eau impure, des tempêtes atroces, la mousson, des tornades, des terres malades... C'était l'apocalypse, dehors ! »

Et pourtant… En cachette, Argan fait monter ses trois amis dans la nacelle et ils sont obligés de constater que ces voix semblent bien venir de l’extérieur.
Ils décident de présenter leur découverte au Conseil des Sages mais ils n'y sont pas très bien reçus pour plusieurs raisons. L’incrédulité bien sûr mais aussi la peur : peur des maladies, de la violence, de la contestation de leur pouvoir…
Les quatre amis sont sidérés : leur a-t-on menti toutes ces années pour protéger l’existence paisible sous la bulle ?

Un seul des Sages, le vieux Martin, les comprend et les rencontre secrètement. Il leur avoue qu'il s'est toujours interrogé sur l'existence d'une vie hors de la bulle et qu’il a même tenté de vérifier cette hypothèse quand il était plus jeune. Il a trouvé un moyen de sortir d’Eldorado, mais seul et sans expérience, il avait mal préparé son expédition et il était rentré, penaud et blessé, au bout d’une semaine. Profitant de ses conseils, Argan, Brune et Garance choisissent de tenter à leur tour l’aventure en poussant cette fois-ci l’expédition au-delà de dix jours de marche. Roc, qui fait office de soignant, préfère rester auprès de ses patients d’autant plus que sa sœur doit accoucher très prochainement.

Le lecteur accompagne donc les trois audacieux Eldoradors au fil d’un roman passionnant et salutaire, qui pose bien sûr de réelles questions sur l’avenir de la planète et ce qui a pu empêcher de prévenir les catastrophes aux XXe et XXIe siècles quand il en était encore temps, mais aussi, selon les rencontres des explorateurs, sur les formes de pouvoirs qui peuvent se mettre en place dans une communauté humaine entre dictature et démocratie. Une belle lecture comme on les aime, qui associe intelligemment le plaisir de l’aventure et la richesse de la réflexion.

Serge Cabrol 
(03/01/22)    



Retour au
sommaire
Jeunesse






Véronique DELAMARRE & Pascale PERRIER, Les terres  interdites
Actes Sud Junior

(Octobre 2021)
256 pages - 16

À partir de 13 ans








Véronique Delamarre & Pascale Perrier ont écrit de nombreux livres pour la jeunesse séparément ou ensemble notamment sous le pseudonyme commun de Fanny Gordon.





Véronique Delamarre


Bio-bibliographie
sur son site :
www.veronique
delamarre.fr/






Pascale Perrier


Bio-bibliographie
sur son site :
https://pascale
perrier.info/