Retour l'accueil du site





Richard GWYN


Les invités


Hériter d’une très belle et grande maison, celle de sa tante Megan, voilà ce qui arrive au narrateur. Il vit tranquille, dans le massif gallois des Black Mountains, profite de la bibliothèque débordant d’ouvrages avec une devise laissée par sa tante : « un livre en appelle un autre » et il a l’obligation de s’occuper de cette bibliothèque.

La vie se déroule paisiblement en lisant de multiples ouvrages jusqu’au matin, où il découvre une tente bleue installée dans son jardin. Ce sera le début d’une aventure étonnante, extraordinaire et vraiment insolite. En effet, une jeune femme arrive, Alice, puis un homme, O’Hallaran, puis une autre femme, Gabrielle, qui s’invitent dans la vie solitaire et bien organisée du narrateur et prétendent chacun que la tente bleue leur appartient donnée en cadeau par Megan. Qui sont ces invités bien étranges qui viennent partager le quotidien du narrateur ?
Nous découvrons peu à peu la vie de cet homme, de sa tante et de leur passion pour la littérature. Celle-ci jouera un rôle essentiel dans le déroulement de ce roman passionnant et fantastique. 

La tente, elle aussi, est un personnage à part entière.
« J’en retire trois enseignements :
1) chaque fois que j’ai émergé de la tente, il s’est produit un changement dans la composition et la dynamique de la maisonnée ;
2) la personne qui sort de la tente, qui qu’elle soit, ne fournit pas forcément d’explication rationnelle sur son apparition et il ne faut pas s’attendre à ce qu’elle en fournisse ;
3) la tente et tous ceux qui voyagent avec font partie du plan que Megan a mis au point pour moi. »

Rien n’est plus beau que la littérature qui ouvre sur tant de possibles.
C’est un roman original qui mêle avec bonheur l’imaginaire et la réalité, qui montre le plaisir de lire des livres très variés et l’enrichissement de rencontrer des personnalités aussi différentes.

Brigitte Aubonnet 
(01/08/22)    



Retour
Sommaire
Lectures







Richard GWYN, Les invités
Joëlle Losfeld

(Avril 2022)
208 pages - 20

Traduction de l'anglais
Céline Leroy




Richard Gwyn,
écrivain gallois et traducteur, enseigne la littérature anglaise et l'écriture créative à l'université de Cardiff.

Visiter son site
(en anglais)
richardgwyn.me