Retour l'accueil du site





Lilja SIGURÐARDÓTTIR


Froid comme l'enfer


Grâce à ce roman, nous partons en Islande retrouver le froid, le jour qui n’en finit pas, ce territoire très peu peuplé avec ses cascades, ses sources chaudes, ses geysers, ses champs de lave… Ces derniers sont bien noirs comme ce que vont découvrir les personnages.

Ísafold a disparu et sa sœur Aurora, à la demande de sa mère, revient en Islande pour savoir ce qui se passe puisqu’elle n’a donné aucune nouvelle depuis plus de deux semaines. Björn, le mari d’Ísafold, la battait très fréquemment mais celle-ci retournait toujours vivre avec lui. Que s’est-il passé ? Nous découvrons Grímur, un bien étrange voisin, Olga, une voisine aussi, qui héberge clandestinement Omar, réfugié en Islande mais qui n’obtient pas de titre de séjour. Olga a perdu son fils et Omar devient son fils de substitution mais rien n’est simple.

Plusieurs histoires s’entremêlent puisque Aurora traque aussi un escroc financier, Hákon, réputé pour ses malversations financières, tout en recherchant sa sœur avec Daniel un oncle par alliance qui travaillait dans la police.

Le roman est finement mené et passionnant jusqu’au bout. Dès le prologue, nous soupçonnons un drame étant donné qu’une main sort d’une valise coincée dans une faille d’un champ de lave. L’enquête est captivante et révèle divers aspects de la vie en Islande.

« Aurora se souvenait bien de tout ça, et elle se rappelait aussi combien, dès l'enfance, elle avait eu pitié de sa famille islandaise pour le peu de beaux jours qu'ils avaient, elle leur avait même souvent demandé pourquoi ils ne déménageaient pas dans un pays plus agréable. Malgré tout, elle aussi se laissait happer par l'enthousiasme généralisé, la joie face au moindre rayon de soleil et, contemplant son environnement, elle sentit de nouveau poindre en elle cette exaltation. Mais peut-être que ce n'était pas la promesse d'une belle journée qui en était la source à présent. Peut-être était-ce plutôt Hákon et son trésor caché. »

Voilà une façon originale de voyager en Islande au milieu du suspense et des rebondissements.

Brigitte Aubonnet 
(01/06/22)    



Retour
Sommaire
Noir & polar



Lilja SIGURÐARDÓTTIR,  Froid comme l'enfer
Métailié Noir

(Mars 2022)
288 pages - 21


Traduit de l’islandais par
Jean-Christophe Salaün




Lilja Sigurdardóttir
née en Islande en 1972, est autrice de théâtre et de romans noirs. Sa trilogie Reykjavik Noir a été traduite en huit langues.


Bio-bibliographie sur
Wikipédia