Retour à l'accueil du site





Laurence MÉLIN-LECOQ


Délivrance



Une adolescente vit dans une famille très pauvre au Nigéria. Ses parents n’ont pas les moyens de nourrir leurs neuf enfants. Jasmina a bientôt quatorze ans. Un jour, deux hommes arrivent et parlementent avec ses parents. Ils donnent des billets à son père et sa mère baisse les yeux.

Les deux hommes emmènent Jasmina et ce sera le début de l’enfer pour elle. Loin de sa famille, elle ne peut rien décider de sa vie.

Ce roman montre bien l’horreur vécue par des jeunes filles pauvres vendues par leurs parents acculés par la misère.

Des amitiés et des solidarités se créent entre les jeunes filles qui, chacune à sa manière, essayent de résister à cet esclavage humain.

« Oui, M’dame, je m’appelle Jasmina. J’ai bientôt quatorze ans et je me sens horriblement vieille. Sale aussi. »

« Elle a déversé son venin jusqu’au fond de mon cœur. Je dis mon cœur mais j’sais même plus si j’en ai encore un. De cœur. Ils me l’ont pris, me l’ont tranché, ils me l’ont arraché. Écrabouillé. Exactement comme lui. L’enfant. Sauf que lui, ils ne l’ont pas écrasé. Ils me l’ont pris, me l’ont tranché, me l’ont arraché. Ne l’ont pas broyé comme moi. Non. En ont pris soin au contraire. Les affaires sont les affaires. Et moi, je suis restée par terre. Dans mon sang. Dans mes larmes. »

Ce roman, inspiré de faits réels, est comme un coup de poing reçu dans le ventre avec ses phrases courtes et percutantes pour dénoncer le scandale de ceux qui exploitent la misère humaine pour gagner de l’argent.

Un texte très fort qui bouleversera les adolescent·e·s.

Brigitte Aubonnet 
(01/09/22)    



Retour au
sommaire
Jeunesse








Le Muscadier

Collection Rester vivant
(Septembre 2022)
80 pages - 11,50





Laurence Mélin-Lecoq,
diplômée de psychologie, est enseignante en Champagne-Ardenne. Délivrance est
son premier roman.