Retour à l'accueil du site





Jo WITEK


Les Errantes


Avec ce roman, Jo Witek emmène ses lecteurs dans l’univers de la littérature fantastique où des situations du quotidien, des personnages d’aujourd’hui auxquels on pourrait s’identifier, sont peu à peu plongés dans des situations très inquiétantes, qui vont les obliger à chercher des réponses dans un passé trouble et violent.
Ces personnages sont trois jeunes filles qui logent dans des chambres de bonnes au sixième étage du même immeuble parisien et sont victimes de phénomènes étranges (voix, bruits, apparitions, cauchemars...) qui les perturbent et leur pourrissent la vie. Ces phénomènes ne sont pas les mêmes pour elles trois mais issus de leur vie ou de leur passion.

La première qu’on rencontre, c’est Suzanne, une passionnée de jeux vidéo qui vivait avec son père mais, depuis la mort de sa mère, ça n’allait plus du tout. Il « ne comprenait rien à son univers, à ses rêves, même pas fichu de réaliser que streameuse était un vrai métier, qu'elle avait du talent, et qu'avec son joystick, elle pourrait en quelques années gagner davantage que lui au bout de toute sa carrière de comptable. Elle était sur le point de devenir une animatrice professionnelle, une influenceuse. » Elle a décidé de partir et elle l’a annoncé dans son dernier « live » sur internet. Un jeune geek, Nicolas, quatorze ans, lui a proposé de l’aider et de l’héberger au sixième étage de l’immeuble haussmannien dont ses parents sont propriétaires. Elle s’installe donc dans une des chambres avec tout son matériel informatique.

La deuxième, c’est Anne-Lise, seize ans, la sœur de Nicolas. Très croyante, elle ne supporte plus la vulgarité et les mauvaises blagues des élèves du lycée Charlemagne du genre : « Coucou la Sainte Vierge ! Tu ne veux pas souffler sur mon cierge ? » Elle a trois passions, les jardins, Dieu et la poésie. Elle rêve d’un grand Amour mais sans savoir à qui le destiner : « Sera-ce à Dieu ? à un garçon ? à une fille ? aux pauvres ? aux fous ? à la grande Nature et à ses animaux ? à la poésie ? Elle hésitait, mais elle savait que les racines de son destin s'ancraient dans cette terre d'abnégation et de tendresse humaine. Donner, aimer, rien d'autre. » Par contre, elle ne supporte plus l’Église ni ses parents, surtout depuis qu’ils ont reçu à leur table un prêtre notoirement pédophile. Sous prétexte de mieux préparer son bac elle a obtenu l’autorisation de s’installer dans une chambre du sixième étage à condition de continuer à prendre ses repas en famille et de cesser ce qu’ils nommaient ses « bizarreries adolescentes ».

La troisième, Saskia, est une artiste estonienne qui a obtenu une bourse pour suivre un master 2 aux Beaux-Arts de Paris. Elle a eu la chance de trouver cette chambre de bonne au sixième étage qu’elle a transformée en atelier. Elle travaille beaucoup, dans un univers personnel qu’elle approfondit de toile en toile, Rendre l’invisible visible, mais lorsqu’elle présente son book à un galeriste, il ne trouve aucun intérêt à cette recherche. Déçue, humiliée, elle détruit toutes ses œuvres et, malgré le soutien de sa professeure d’histoire de l’art, n’a plus confiance en elle. Elle envisage même de rentrer en Estonie.

Nous allons suivre ces trois jeunes filles, assister à leurs rencontres et aux relations qui se tissent entre elles. Toutes les trois, chacune dans son domaine, vont être confrontées à des situations qui pourraient leur faire croire qu’elles sombrent dans la folie. Cauchemars, apparitions, bug informatique, début d’incendie…Il y a de quoi perdre la raison mais elles sont, heureusement, assez solides et vont s’unir pour essayer de comprendre ce qui leur arrive. Il va falloir fouiller dans le passé, faire des recherches, prendre des risques, et l’autrice crée à merveille le suspense pour embarquer le lecteur dans des aventures angoissantes. La gardienne de l’immeuble va aussi jouer un rôle important grâce à sa connaissance de l’histoire de cet immeuble dont sa famille occupe la loge de concierge de génération en génération depuis plus d’un siècle.

Jo Witek réussit encore un roman passionnant qui vient enrichir un parcours déjà riche d’une quarantaine de livres récompensés par plusieurs prix de littérature jeunesse.

Serge Cabrol 
(05/12/22)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







Actes Sud Junior

(Août 2022)
320 pages - 16,50





Jo Witek
née en 1968, écrivaine et scénariste, a déjà publié une trentaine de livres
pour la jeunesse.


Bio-bibliographie sur
Wikipédia








Découvrir sur notre site
des livres de Jo Witek
pour les ados :

Un hiver en enfer

Trop tôt

Premier arrêt
avant l’avenir


J’ai 14 ans et ce n’est pas
une bonne nouvelle



et pour les petits :

Mes petites peurs