Retour à l'accueil du site





L’atelier du Trio


De pire en pire


C’est un roman avec de nombreux dialogues. Tosh, Gibus et Cami, frères et sœurs, ont 7 ans, 10 ans et 11 ans. Ils ont entendu leurs parents discuter dans le jardin. La dernière phrase de leur mère est : « Là, on pourra pas. On vit à crédit. On en a 3 sur le dos. Il faut en liquider un. Et on tarde pas. »

Cette terrible phrase crée des interrogations angoissées chez les trois enfants :
« Avec Cami, on s’est regardés. En liquider un ? Un des trois ? On a eu le même frisson. »

Chacun leur tour, ils vont faire l’inventaire de leurs qualités mais aussi de leurs bêtises. Chaque enfant a de quoi s’inquiéter. Ils ont quand même fait de grosses bêtises !

Les parents les appellent. Tous les trois sont terrorisés… Que vont-ils leur annoncer ?

Le roman parle d’écologie, de souffrance animale, de travailleurs pauvres…

Les dialogues rythment la lecture. Les ambiguïtés du langage, les inquiétudes des enfants sont évoquées avec beaucoup de finesse comme les différents problèmes de société.
C’est un roman dynamique et rafraichissant.

Brigitte Aubonnet 
(10/01/23)    




Retour au
sommaire
Jeunesse






L’atelier  du Trio, De pire en pire
Éditions du
Pourquoi pas ?

64 pages - 13

À partir de 8/9 ans





L’atelier du Trio :
Cathy Ytak
Thomas Scotto
Gilles Abier













Illustrations
Claire Czajkowski