Retour l'accueil du site





Benjamin DESMARES


Le meilleur des pères


Constance semble avoir tout pour être heureuse ainsi que ses parents qui forment un beau couple qu’on remarque. Son père est éclairagiste au cinéma et au théâtre, sa mère travaille pour la télévision en tant que monteuse vidéo. Constance est belle mais évite soigneusement d’accepter les avances des garçons, au risque d’être jugée froide et arrogante. Car elle doit cacher à tout prix les marques de coups sur son corps. Son père, si charmant, est devenu violent depuis qu’il s’est mis à boire. Il frappe sa mère depuis longtemps et Constance aussi quand elle tente de protéger sa mère.
Mais Constance ne peut confier ce terrible secret à personne car elle aime son père.

Au lycée, la journée commence mal, la prof d’anglais met Constance à la porte. Au lieu d’aller dans le bureau de la proviseure, Constance entre dans un débarras plein de vieux mobilier.
Dans ce débarras, Constance découvre une vieille table où sont inscrits les prénoms de ses parents, à l’intérieur de deux mains aux doigts croisés, gravés à l’aide d’un compas. Ses parents se sont en effet rencontrés dans ce même lycée. Et tout d’un coup, on se retrouve dans un conte fantastique genre « retour vers le futur » ou machine à remonter le temps.
Constance fait un saut dans le passé qui lui permet de croiser ses parents quand ils sont eux-mêmes lycéens. Son plan est de pousser ses futurs parents à rompre ou au moins à n’avoir jamais d’enfants au risque d’effacer sa propre existence.
Elle commence par baratiner sa mère en lui faisant croire qu’elle avait une tante peintre à New York qui bossait pour le cinéma et la mode et qu’elle avait croisé des célébrités. Puis elle va entraîner son père au gymnase et tenter de le déstabiliser.
Son plan va-t-il réussir ou échouer ?

Au-delà de cette intrigue romanesque, Benjamin Desmares propose une réflexion sur ce terrible fléau de la violence déjà au cœur de son roman Des poings dans le ventre.
Les enfants ont-ils un rôle à jouer quand les parents s’entre-déchirent, que la violence devient insupportable ? Où trouver de l’aide sans trahir ceux qu’on aime ?

« C’est étrange, quand on y pense : on est là, pris au piège de cette monstrueuse bobine de fils emmêlés et on sait bien que quel que soit le prochain mouvement que l’on va faire, ça va créer d’autres nœuds et rendre encore plus inextricable cette satanée bobine. Et puis, parfois, pas souvent, mais parfois, on l’aperçoit.
Il est là, devant nous, peint en rouge. Il clignote dans la nuit. Ce fil que l’on doit tirer pour que tout se dénoue. »

Nadine Dutier 
(06/02/23)    



Retour au
sommaire
Jeunesse






Benjamin DESMARES, Le meilleur des pères
Rouergue

(Février 2023)
Collection épik
64 pages - 9,50




Benjamin Desmares,
né en 1970, a déjà publié plusieurs autres livres
chez le même éditeur.




Découvrir sur notre site
d'autres romans
de Benjamin Desmares :

Cornichon Jim

Des poings
dans le ventre