Retour à l'accueil du site





Didier JEAN et ZAD / Laura GIRAUD


Surtout la nuit


C’est un thème douloureux abordé avec beaucoup de pudeur et de délicatesse. Il est très difficile pour une enfant de trouver les mots pour évoquer ce qui est indicible, ce terrible « petit secret ».
« C’est comme s’il lui volait ce qui n’appartient qu’à elle. Pourtant, elle est incapable de lui échapper. Alors, quand il repart, elle se sent coupable de ne pas avoir résisté. Elle tombe dans le vide, et plus rien n’existe. »
Et de plus, qui la croirait si elle parlait.

Les illustrations montrent bien le désarroi de cette petite fille qui n’ose pas parler pour elle, qui aime ce qui se passe le jour dans des doubles pages joyeuses et colorées mais déteste ce qui arrive la nuit dans des doubles pages sombres et inquiétantes.

Alors elle se tait, elle devient terne et triste, torturée par son secret.
Et puis, "il" cesse ses visites nocturnes. Elle ne sait pas si ça va durer, si elle peut s’en réjouir.
Hélas, une nuit elle découvre que c’est à sa petite sœur qu’il impose maintenant son immonde secret.

Puisque ce n’est plus son « petit secret » à elle, elle peut maintenant en parler. « Demain, elle ira voir la maîtresse. Demain on la croira. »

Utopique nous offre encore un album à la fois beau et nécessaire, qui permet d’aborder avec les enfants un sujet difficile et leur faire comprendre que, quoi qu’il se passe d’étrange ou dérangeant dans leur vie d’enfant, il faut en parler aux adultes et se méfier des « petits secrets » qui cachent souvent de gros mensonges.

Brigitte Aubonnet 
(22/05/23)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







Utopique

Format 22 x 32 cm
40 pages 18
À partir de 6 ans


Texte
Didier JEAN & ZAD


Illustration
Laura GIRAUD