Retour à l'accueil du site





Maëva MARQUIGNY & Lucie ALBON


Aux yeux des autres


Théo et Manon sont cousins et jouent souvent ensemble. Manon habite dans un cabanon entouré de vignes. Théo, lui, vit dans une très belle maison avec piscine.

Un jour, il dit à Manon : « C’est pas si mal d’être pauvre, finalement. »
Manon est très étonnée par cette réflexion et ne voit pas très bien pourquoi son cousin, avec qui elle est complice, peut lui dire ça. D’autant plus que ses explications ne sont pas convaincantes :
 « — Bon, écoute, Manon, j'ai parlé sans réfléchir, OK ? Maman n'arrête pas de me demander d'être bien gentil avec toi, parce que ta mère n'a pas d'argent et que ton père est parti. »

Le roman montre bien comment le regard des autres peut être déformé, humiliant et complètement décalé par rapport à une réalité tout autre.

Manon ne se ressent pas particulièrement pauvre. Elle a beaucoup d’imagination et a promis à Théo de lui montrer la mer pas loin de sa maison.

C’est un très beau roman qui ouvre sur les questionnements de la vie et les différentes façons d’être heureux.

Brigitte Aubonnet 
(27/03/23)    



Retour au
sommaire
Jeunesse






Maëva MARQUIGNY & Lucie ALBON, Aux  yeux des autres
Utopique

Format 14,5 x 18,5 cm
48 pages 8
À partir de 8 ans


Texte
Maëva MARQUIGNY

Illustration
Lucie ALBON