Retour l'accueil du site





Ludivine RIBEIRO

Ma mère en toutes choses

Perdre sa mère est toujours terrible mais Ludivine Ribeiro ne supporte pas ce vide, cette absence définitive d’autant plus que chacun des objets ayant appartenu à sa mère lui rappelle des souvenirs, des bonheurs, des partages perdus à jamais. À la fois, rien n’a changé et rien n’est plus pareil.

À travers tous les objets, se dessinent la personnalité d’une femme, d’une mère, ses envies, ses plaisirs, ses voyages, sa façon d’être au monde et Ludivine Ribeiro la fait revivre pour nous, une façon pour elle d’être encore à ses côtés.

« C’est à cet instant que naît l’idée puérile de faire l’inventaire des objets qui me viennent d’elle, comme autant de preuves de sa présence encore, et c’est un soulagement inattendu de constater qu’eux sont toujours là, que je peux les toucher, les respirer, leur parler si je veux, qu’à la manière de cailloux blancs disséminés dans les pièces, par mille chemins ils me ramènent à elle. »

Grâce aux listes de Ce qu’elle aimait, La musique qu’elle aime, se dessine un portrait qu’illustrent quelques photos.

Certains objets, comme le coupe-œuf, la blouse en vichy rose, les cailloux-hiboux… peuvent nous faire sourire mais qui, après s’être moqué, n’a pas éprouvé de la nostalgie en retrouvant certains de ces objets ? Nous retrouvons aussi Ces choses que j’ai oublié de demander, Ce qui ne sera pas…

Nous avons tous des questions qui resteront sans réponse.

Retrouver des lettres, des cartes postales peut aussi révéler des secrets et l’impression de pénétrer un univers interdit existe.

Plonger dans un passé commun et découvrir d’autres facettes de sa mère est un moment chargé d’émotions pour Ludivine Ribeiro. Voilà ce qu’elle nous fait partager avec beaucoup de délicatesse.

« Des gens que je ne connais pas, qui parfois pensent à elle. Cette idée m’apaise. Son souvenir dans d’autres que moi. Son existence qu’ils prolongent en prononçant son nom. […] Dans toutes ces personnes vit encore une parcelle d’elle.
On n’est pas vraiment mort tant que des gens pensent à nous. »

Brigitte Aubonnet 
(04/09/23)    



Retour
Sommaire
Lectures





Ludivine RIBEIRO, Ma mère en toutes choses
Arléa

(Août 2023)
264 pages - 20 €






Ludivine Ribeiro
a été journaliste, photographe et rédactrice en chef de magazines.
Ma mère en toutes choses
est son deuxième roman.