Retour l'accueil du site





Gabriela WIENER


Portrait huaco


Gaby, Péruvienne, retrouve des objets de son pays d’origine au Musée du Quai Branly dans une salle qui porte son nom puisque son arrière-arrière-grand-père, Charles Wiener, a rapporté des objets incas du Pérou jusqu’en France au cours du XIXe siècle. Elle découvre notamment un portrait huaco, une statuette de céramique préhispanique représentant un visage indigène.

« Un musée n’est pas un cimetière, même si cela y ressemble beaucoup. Dans la salle consacrée à la collection Wiener, on n’explique pas si l’enfant absent a été sacrifié de manière rituelle, s’il a été assassiné ou s’il est mort de mort naturelle ; ni où, ni quand. Ce qui est certain, c’est que cet endroit n’est ni une huaca, à savoir une chambre funéraire inca, ni le sommet d’un volcan pour y être livré à des dieux et à des hommes afin que la récolte soit bénie et que tombe la pluie, drue et constante comme dans les mythes, tel un tourbillon de dents de lait et de graines de grenades juteuses, couleur rubis, arrosant les cycles de la vie. Ici, les momies ne se conservent pas aussi bien que dans la neige. »

Gaby est en couple polyamoureux puisqu’elle a un mari, une amante et une fille qui vivent tous sous le même toit et sa vie sentimentale et sexuelle est riche mais parfois complexe.

Dans sa quête des origines, Gabriela Wiener, expose les spoliations de dizaines de civilisations anciennes. Nos musées européens sont emplis de ces œuvres venues de pays qui n’avaient pas donné leur accord. Quelques restitutions ont lieu mais cela reste encore limité.

Le roman est multiple dans ses approches, autobiographiques, ethnologiques, poétiques. Basé sur une enquête personnelle il ouvre sur de nombreuses pistes et réflexions. En effet, comment se situer pour Gabriela Wiener face à ses origines et cet arrière-arrière-grand-père ? Que découvre-t-elle au fil de ses recherches ? Comment trouve-t-elle son équilibre au cœur de son couple polyamoureux et de sa quête d’identité ?

Ce voyage entre plusieurs cultures, plusieurs façons d’envisager le monde est original et passionnant.

Brigitte Aubonnet 
(07/10/23)    



Retour
Sommaire
Lectures







Gabriela  WIENER, Portrait huaco
Métailié

(Août 2023)
160 pages - 19,60 €


Traduit de l’espagnol
(Pérou) par
Laura Alcoba




Gabriela Wiener
est ne Lima en 1975. Portrait Huaco est
son premier roman