Retour l'accueil du site






Catherine FRADIER


La face cachée des miroirs


Dans ce deuxième tome de sa trilogie, Catherine Fradier nous plonge immédiatement dans l'univers que nous avions quitté à la fin de Cristal défense. Nous retrouvons Éléonore de Coursange, dix-huit mois après, à la tête de la société I3S (Intelligence Stratégie Sécurité Sûreté) entourée de deux de ces anciens collaborateurs de l'Agence de Sécurité Economique qu'elle dirigeait auparavant. Ses autres collaborateurs ainsi que son père croupissent toujours en prison dans des conditions épouvantables. En marge de son travail sur la sécurité économique des sociétés, elle poursuit son enquête sur l'Institut européen d'analyse et de prospective et son implication dans des menaces sur l'alimentation mondiale.

Pour mener à bien toutes ses recherches, elle est rejointe par les Black Green, organisation politique écologique aux actions radicales. Les Black Green avaient renoué avec la popularité. Bras croisés sur la poitrine, vêtus de noir et le visage peint en blanc [...] les écologistes étaient alignés en deux rangées parfaites de part et d'autre de la rue où les voitures de police déversaient, devant le pôle financier bruxellois, les membres de la commission d'enquête qui avaient reçu d'Aristee un demi-million d'euros pour falsifier les rapports d'études sur les OGM.

Aidée par le Mossad puis par les Russes, elle poursuit le démantèlement de l'Institut et la mise à terre de Gerbod, son ennemi juré qui a semé de cadavres la route de Léo. Elle réussit avec l'aide du Mossad à faire libérer Latifa et Eric (ses anciens collaborateurs) grâce à un plan d'action digne des meilleurs films d'espionnage. Elle réussit également à faire libérer son ami et collaborateur Karl… Au milieu de toutes ses actions réussies, elle retrouve sa fille qui travaille comme agent secret à la solde des Russes. "Igor, on parle de ma fille, pas d'un agent d'une puissance étrangère mais de ma fille. Il y a bientôt vingt-quatre ans que je suis à sa recherche, vous le savez. J'ai fini par apprendre qu'elle avait passé tout ce temps en Russie, dans une famille qui n'était pas la sienne…"

Dans chaque chapitre, un nouveau rebondissement ! Catherine Fradier nous promène, plutôt nous fait courir, hors d'haleine, dans un Paris touché par une canicule épouvantable… On transpire beaucoup ! Est-ce la chaleur, l'angoisse, le suspense, ou tout à la fois, je ne sais pas, mais il est bien difficile de laisser ce livre quelques heures sur la table de nuit pour prendre un peu de repos avant d'affronter le labyrinthe d'histoires dans lequel Léo nous entraîne. Après ces deux premiers tomes, on appréhende le pouvoir différemment et cela n'a rien de rassurant ! Vivement le troisième tome !

Sylvie Paré 
(16/03/11)    



Retour
Sommaire
Noir & polar









Au Diable Vauvert

572 pages - 20








Découvrir sur notre site
le premier volume
de la série :

Cristal défense