Retour l'accueil du site






René DEPESTRE


Popa Singer



Depuis l’arrivée de Christophe Colomb sur l’île, Haïti aura connu tous les malheurs : esclavage, massacres, domination coloniale, dictatures sanglantes, tremblements de terre. Et pourtant, en dépit de l’adversité des hommes et de la nature, Haïti aura toujours résisté. Résistance face à l’armée de Bonaparte avec Toussaint Louverture qui aboutira en 1804 à la création de la première République indépendante de population noire et qui subira jusqu’à nos jours tous les assauts des puissants de ce monde. Résistance aussi de nombreux artistes : peintres, poètes, écrivains qui, chacun à leur manière restituent la dignité et l’utopie du peuple haïtien. René Depestre est de ceux-là.

 Ce livre nous décrit un épisode de la dictature ubuesque et sanglante de Duvalier alias Papa Doc. Une caricature féroce du duvaliérisme à l’égal de certains tableaux de son compatriote, le peintre  Fritzner Lamour  (voir ci-dessous son tableau intitulé « Poste Ravine Pintade ».)

« Popa Singer » l’héroïne et mère du narrateur est une humble couturière qui a acquis sa réputation et son autorité grâce à sa machine à coudre  Singer. Réunis dans la maison familiale, ses enfants, intellectuels pour la plupart et en proie aux turpitudes les plus invraisemblables de la dictature, vont solliciter l’avis de Popa. Dans une langue superbe, René Depestre lui donne la parole et c’est un feu d’artifice d’utopie et de magie des dieux vaudous : « Mon idée de la civilité singériste aiderait les gens, même implacablement vaincus, comme c’est notre cas aujourd’hui, à défier les vieilles haines mystiques et les missiles de la barbarie. » « Mon utopie serait de prendre à la vie démocratique la propolis de sa tendresse et de sa beauté pour renouveler dans la ruche des humanités miserere mei Deus ! les valeurs et les sens en lambeaux de notre merveilleux ici-bas. »

La langue de René Depestre, c’est toujours un tremblement de terre, un tremblement de terre capable de réduire à néant les ignominies des dictatures mais aussi de construire des utopies et de restituer la dignité des vaincus.  Popa Singer, c’est lui, René Depestre !

Yves Dutier 
(11/02/16)    



Fritzner Lamour, Poste Ravine Pintade (Photo Galerie Monnin)


Retour
Sommaire
Lectures









Éditions Zulma

(Février 2016)
160 pages - 16,50






René Depestre,
né en 1926 en Haïti,
poète et romancier,
a déjà publié une trentaine de livres. Il a obtenu, entre autres prix, le Goncourt de la nouvelle pour Alléluia pour une femme-jardin (1982), et le Renaudot pour Hadriana dans tous mes rêves (1988).

Bio-bibliographie sur
Wikipédia




Découvrir sur notre site
un autre livre
du même auteur :
Encore une mer
à traverser