Retour à l'accueil du site





Elsa MARPEAU


Les corps brisés


Suite à un accident, une pilote de rallye se retrouve paraplégique dans un établissement spécialisé où des événements lui semblent étranges. C’est en fauteuil roulant que Sarah va mener son enquête, observant le personnel autant que les patients et fouillant dans tous les coins. Un roman bien noir mais dont les scènes violentes sont atténuées par la force de l’imaginaire et la création poétique.

Dès les premières pages, c’est dans un virage du rallye de Monte-Carlo que sa voiture quitte la route à deux cents km/h…
« La dernière image qu’elle emporte de cette vie-là, c’est celle d’un grand brasier qui dévore le ciel tandis qu’autour d’elle des gens s’agitent pour éloigner de l’explosion son corps brisé. »
Après deux mois de coma et de soins intensifs, une nouvelle vie commence,  bien éloignée de la précédente. Lésion de la moelle épinière, paraplégique, fauteuil roulant. Elle est transférée dans un centre de rééducation à la montagne. C’est dans cet ancien sanatorium reconverti et baptisé L’Herbe bleue, que va se dérouler l’essentiel du roman.

Sarah partage sa chambre avec Clémence, une jeune femme, mère d’un garçon de cinq ans. Cancer, opération, chimio, elle est anéantie. Que va devenir son fils sans elle ? Elle ne trouve un peu d’évasion que dans la peinture. Pas seulement sur des toiles mais aussi sur les murs, sur les corps... Cela donne lieu à de très belles pages.
« Sarah se tourne vers Clémence mais la jeune femme poursuit sa tâche. Montée sur le lit, elle lance des giclées sur le plafond. Son tableau, qui part de la toile, est désormais gigantesque, il cherche à conquérir la chambre, le centre tout entier et la douleur. Pour la première fois, une peinture crée en Sarah un paysage, un paysage réel, physique. Elle lui ouvre les portes d'autres mondes, lui dévoile d'autres chemins à emprunter non plus pour atteindre une destination, mais pour se perdre. Elle voit, sous ses yeux, naître un lieu plus grand que les murs qui lui servent de support. »

Elsa Marpeau est très bienveillante avec ses personnages hospitalisés et présente leurs troubles avec beaucoup de respect et de finesse.
Louane, jeune fille hyperactive de dix-sept ans, atteinte de la maladie de Wilson, est décrite comme une Fée Clochette. « L’image s’impose à Sarah. Une libellule joyeuse, insaisissable, un feu follet. » Et puis il y a Samir, un ancien boxeur ; Mamadou, que tout le monde appelle le Fou parce qu’il a une façon sibylline de livrer ses pensées, comme des oracles difficiles à interpréter mais non dénués de sens ; Hélène, au visage brûlé, qui joue si bien du piano…

C’est Louane qui, la première, parle à Sarah de la femme qui a disparu quelque temps plus tôt. « Isabelle. Ça lui allait bien. Elle était vraiment belle. »
Sarah s’aperçoit vite que ses questions sont mal reçues par une partie du personnel. On n’aime pas les curieux dans cet établissement. Seul, Luc, le masseur-kinésithérapeute, se montre chaleureux et positif.

L’histoire pourrait être sans suite si Clémence ne venait à son tour à disparaître. Sarah commence à la connaître trop bien pour imaginer un départ volontaire, une fugue selon la version officielle. Avec l’aide de Luc, elle va chercher à en savoir plus, ce qui n’est pas sans risque, mais Sarah comme elle le prouvait en rallye, est une battante, déterminée et courageuse. De courage et de la volonté, il va lui en falloir, parce que les titres des trois parties – Le Paradis, Le Purgatoire et L’Enfer – n’ont rien de rassurant…

L’état d’esprit de Sarah qui trouve un nouveau combat à mener, l’atmosphère du centre entre l’énergie papillonnante de Louane et la réserve prudente des personnels, l’écriture poétique autour de la peinture de Clémence et des évasions virtuelles de Sarah, tout cela crée le cadre d’un roman à la fois très noir et profondément humain. L’angoisse et l’émotion tiennent le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.

Serge Cabrol 
(21/06/17)    



Retour
Sommaire
Noir & polar








Gallimard Série Noire

(Mai 2017)
240 pages - 19 €











Elsa Marpeau,
née en 1975, romancière et scénariste, est l'auteur de six polars et de plusieurs scénarios, créant notamment le Capitaine Marleau pour la télévision.


Bio-bibliographie sur
Wikipédia






Découvrir sur notre site
un autre roman
d'Elsa Marpeau :


Et ils oublieront la colère