Retour à l'accueil du site





Thomas BRONNEC


La meute


Thomas Bronnec, journaliste et documentariste, est un fin connaisseur de la vie politique. On l’a déjà remarqué avec En pays conquis. Il récidive aujourd’hui avec une fiction qui se déroule dans un futur proche, janvier 2020.

François Gabory, président en 2012, réélu en 2017, a dû interrompre son deuxième mandat après l’échec du referendum qu’il avait organisé autour du Frexit, pensant pouvoir éviter à la France de sortir de l’Europe. Mais, contre toute attente,  le oui  l’a emporté. Le pésident a assumé le désaveu populaire et démissionné.
« Dans le fracas de la présidentielle qui avait suivi la démission de François Gabory, après la victoire du Frexit lors du référendum qu'il avait convoqué pour sortir le pays de la crise politique, Hélène Cassard, la représentante de la droite s'était imposée au second tour face à Laurence Varenne, la présidente du Rassemblement national, avec 59 % des voix. La gauche avait appelé à l'abstention et moins de la moitié des électeurs s'étaient déplacés au second tour. »
« Hélène Cassard et son gouvernement sortiront exsangues d'interminables pourparlers avec la Commission européenne, à cause desquels la droite, déchirée par ses contradictions, est déjà en lambeaux. Hélène Cassard a d'ores et déjà prévenu qu'elle quitterait le pouvoir une fois les discussions achevées et l'accord sur le Frexit signé, dans un an au maximum. »
Mais qui représentera la gauche pour cette nouvelle élection ? C’est tout l’enjeu du roman et les coups bas ne vont pas manquer dans cette course au pouvoir.

François Gabory, globalement satisfait de son mandat et après s’être fermement battu contre le frexit, considère qu’il a encore toutes ses chances, à 67 ans, pour séduire son électorat. Sa campagne débute modestement par des réunions en province. Il faut tout reprendre au début, avec ténacité, susciter à nouveau un espoir, une réponse à la situation en cours, créer de l’engouement, donner du rêve…
Mais des rumeurs sur les réseaux sociaux viennent menacer sa reconquête. Une photo surgie de nulle part commence à circuler. « Sur l’écran s’affiche le visage hilare de François Gabory avec, en arrière-plan, une liste de titres pornographiques. » En bas de l’image, il est écrit : « Le président pervers. Ses vidéos préférées sur Youporn. » D’où sort ce message ? Nul ne sait mais la rumeur ne va cesser d’enfler…

Dans son propre camp, Gabory va se heurter à une farouche adversaire, Claire Bontemps, convaincue que l’ex-président a trahi l’espoir de la gauche et bien décidée à défendre une ligne plus sociale qui semble rencontrer un succès grandissant. C’est donc une lutte sans merci que vont se livrer ces deux candidats pour savoir qui représentera la gauche aux prochaines élections.

Le roman nous faut découvrir l’intimité des deux personnages, leurs pensées, leur passé, leur entourage à la fois familial, amoureux et professionnel, leurs proches conseillers, sans oublier les journalistes qui observent tous leurs gestes et scrutent leurs moindres propos.

Un personnage constitue un lien particulier entre les deux candidats : Catherine Lengrand, la sœur de François Gabory, a choisi de soutenir Claire Bontemps. Pour des motifs politiques bien sûr mais peut-être pas seulement. La mère de Catherine et François vit dans une maison de retraite et, dans les chapitres qui lui sont consacrés, nous allons comprendre comment et pourquoi, depuis l’enfance, elle a toujours favorisé et poussé son fils au détriment de sa fille. Des secrets de famille apparaîtront peu à peu…

Beaucoup de thèmes se croisent dans ce roman au-delà de la lutte pour le pouvoir : l’amour, l’amitié, la trahison, le vieillissement, le découragement… Mais aussi une réflexion intéressante sur le travail des journalistes, sur le féminisme affirmé par la candidate et ses proches, et une présentation passionnante (et inquiétante) du fonctionnement des réseaux sociaux et de leur inévitable manipulation.

Une fois encore, Thomas Bronnec embarque son lecteur dans une aventure au cœur de la réalité des institutions, en évitant l’écueil du documentaire déguisé en polar, pour rester dans  le rythme et le ton d’une fiction dont on ne peut qu’apprécier à quel point elle est solidement étayée par une fine connaissance des coulisses du pouvoir.

Serge Cabrol 
(06/11/19)    



Retour
Sommaire
Noir & polar








Les Arènes / Equinox
(Octobre 2019)
432 pages - 20 €






Thomas Bronnec,

né à Brest en 1976, est journaliste à L'Express
et à France Télévisions.
La meute est son quatrième roman noir.


Bio-bibliographie sur
Wikipédia






Découvrir sur notre site
le précédent roman
de Thomas Bronnec :


En pays conquis