Retour l'accueil du site





Sylvie ALLOUCHE


Sorry Mom


La commissaire Clara Di Lazio, personnage récurent de cette série, est confrontée ici à un cas très délicat : le corps d’une femme nue a été découvert dans le local à poubelles d’une cité gangrénée par la drogue. Ce n’est pas un terrain idéal pour mener une enquête.

De plus, la commissaire a accepté que sa nièce, Lilo, seize ans, effectue un stage au commissariat. Elle aime beaucoup sa nièce mais c’est une lourde responsabilité de l’associer à une enquête. Elle est bien décidée à ne l’emmener nulle part, ni sur une scène de crime ni à la morgue. Mais Lilo va trouver le moyen de se mêler tout de même à l’enquête…

Lors de la présentation d’un nouveau préfet de police au ministère de l’Intérieur, la commissaire rencontre une jeune journaliste, Manon, venue défier le ministre Alain Malherbes, en lui rappelant publiquement une ancienne affaire où il a été mêlé et qu’il croyait oubliée. Le ministre préfère s’esquiver plutôt que de répondre à l’attaque.
La commissaire, surprise par cette attitude, sympathise avec la journaliste qui va apporter un élément déterminant dans l’enquête sur la femme du local à poubelles.

Parallèlement, on suit les frasques de Jules Malherbes, seize ans, le fils du ministre, qui se comporte le plus odieusement possible à l’égard de son père dont il ne supporte pas l’autoritarisme et l’orgueil lié à sa fonction. Lilo, la nièce de la commissaire, va être amenée à rencontrer Jules. Entre ados du même âge, on se comprend mieux qu’avec les adultes…

En examinant la scène de crime dans le local à poubelles, les policiers suivent des traces et découvrent un petit garçon noir enfermé dans une cave. Il a été battu et a perdu l’usage de la parole. Louise, la lieutenante adjointe de Clara, décide de s’occuper de cet enfant et de découvrir son identité et ce qu’il fait là. Elle l’appelle Issa et va le voir régulièrement à l’hôpital.

Clara, Lilo, Manon, Louise, Jules, on accompagne tous ces personnages dans leurs déplacements, leurs réflexions et leurs recherches. Ils n’ont pas les mêmes motivations mais ils veulent tous découvrir des vérités au-delà des apparences, comprendre ce qui lie les victimes et démêler l’écheveau de cette affaire très complexe.

Le résultat est un roman plein d’émotions et de rebondissements que les ados vont lire avec plaisir en enviant peut-être la chance de Lilo d’effectuer son stage dans un commissariat même si, au fil des chapitres, ils vont comprendre que ce n’est pas sans risques et qu’il est sans doute préférable de choisir un lieu de stage moins dangereux.

Serge Cabrol 
(24/05/24)    



Retour au
sommaire
Jeunesse






Sylvie ALLOUCHE, Sorry Mom
Syros

(Mars 2024)
366 pages - 17,95 €





Sylvie Allouche,
autrice et photographe,
se consacre à la fiction jeunesse depuis une quinzaine d’années.





Retrouver sur notre site
un autre roman de
Sylvie Allouche :
La musique des âmes