Retour à l'accueil du site






Marie-Sabine ROGER


Loin-Confins


Tanah est une fillette de neuf ans qui écoute très souvent son père lui parler du royaume dont il a été exclu par un frère qui lui a pris sa place de roi. Tanah est donc une princesse que l’oncle a privée d’une vie royale. Tanah n’apprécie guère sa mère qui ne lui montre pas d’affection. Elle a sept frères plus âgés qui sont tous partis au plus vite de cette vie de famille très particulière entre un père affabulateur et une mère parfois excentrique.

Tanah ne réalise pas tout de suite que son père est délirant. Elle le découvrira lors d’une crise. Cela faisait neuf ans qu’il n’en avait pas eu une aussi grave.
En tant que petite dernière son père est très attaché à elle. Régulièrement le soir, avant d’aller dormir il lui parle de son royaume. Elle croit à tout ce qu’il lui raconte et en attendant que « justice » soit faite elle joue comme une petite fille.

Cependant, elle se sent « un peu seule entre deux parents trop âgés ».
« Tanah évite tout contact entre sa famille et le reste du monde. Il serait plus juste de dire : entre ses parents et le reste du monde. »

Sa mère meurt, à soixante ans, d’une mauvaise grippe. « Le jour de la disparition de sa mère, Tanah ressent une morsure au ventre, de celles que peuvent provoquer l’amour non partagé, ou la faim. Ou la peur. »

Tanah vit dans le rêve et l’imaginaire et cela lui plaît. Son amie Béatrice a de plus beaux jouets qu’elle, elle les envie mais elle croit à toutes les histoires de son père et se vit comme une princesse.
« Parfois on perd ce à quoi on tenait. On nous le vole, ou on nous l’abîme. Mais personne ne peut en voler, ni en abîmer le souvenir. » 

Elle ne regrettera jamais tous ces moments partagés avec son père et ce roman est un très bel hommage à la rêverie et un autre regard sur la maladie mentale.

Quand Tanah ira voir son père dans une maison de repos, elle trouvera « Un monsieur maigre et mal rasé, aux yeux éteints, à la bouche molle, à la poitrine cave. Un triste roi déchu. Tanah se sent perdue, on lui a volé son père. » Il est abattu par les médicaments, est-ce mieux que le rêve ? 

La honte, le rapport aux parents, la vision d’une enfant, le regard beaucoup plus compréhensif de l’enfant devenu adulte qui réalise ce que vivaient ses parents, la présentation du rêve, de l’imaginaire, le traitement psychiatrique, l’internement et le vieillissement sont des thèmes abordés avec beaucoup de franchise et de délicatesse par Marie-Sabine Roger. Comment vivre sa vie quand ses parents sont malades, comment accompagner leur vieillesse ? De très belles images littéraires, une écriture limpide, chargée émotionnellement, amènent à de très intéressantes réflexions.

Brigitte Aubonnet 
(24/09/20)    



Retour
Sommaire
Lectures



Editions du Rouergue

(Août 2020)
Collection La Brune
208 pages - 18 €





Marie-Sabine Roger,

est l'auteur de plusieurs dizaines de livres pour les enfants, les adolescents
et les adultes.


Bio-bibliographie sur
Wikipédia



Découvrir sur notre site
d'autres livres
du même auteur :

Les encombrants

La tête en friche

Il ne fait jamais noir en ville

Vivement l'avenir

Bon rétablissement

Trente-six chandelles

Dans les prairies étoilées