Retour à l'accueil du site





Séverine VIDAL & Clémence MONNET


Le petit secret


Chacun a ses petits secrets et personne n’aimerait les voir étalés au grand jour, révélés à tout le monde. C’est pourtant ce qui risque de se produire dans cette histoire où la peur d’être démasqué va gâcher une journée qui avait pourtant bien commencé…

Le premier personnage qu’on rencontre est un petit garçon, Will, qui visite l’île « où il avait atterri la veille, à la tombée du jour ». D’où vient-il ? Comment est-il arrivé là ? Mystère…

Il se promène et des bruits de rires et de voix l’attirent vers une plage où un groupe d’une douzaine de personnes est en train de pique-niquer, peut-être une même famille sur plusieurs générations : bébé, enfants, parents, grands-parents…
Ils parlent, ils jouent, ils mangent, ils boivent, ils semblent heureux d’être ensemble.

Will les observe de loin, invente un nom pour chacun, détaille ce qu’ils font. Tout cela est bruyant et joyeux jusqu’au moment où une petite fille, qu’il appelle Albertine, murmure : « Je connais un secret terrible ! Sur quelqu’un qui est ici. »

Et là, c’est comme si une tempête se déchaînait brutalement sur la plage. Tout le monde se trouve une bonne raison de quitter les lieux au plus vite.
La déclaration d’Albertine fait peur, chacun (même le chien) craignant qu’elle puisse révéler le secret qu’il croit si bien caché.

Will, seul dans son coin, est lui aussi terrorisé par la phrase d’Albertine, osant à peine imaginer ce qui pourrait arriver si son secret était découvert.

Mais quand tout le monde est parti, la petite fille vient vers lui et le prend par la main : « Je connais ton secret. Ne t’en fais pas, je ne dirai rien à personne. Souvent, j’ai l’impression que je ne suis pas d’ici, moi non plus. »

Séverine Vidal, dont nous avons déjà chroniqué plusieurs livres, a un grand talent pour inventer des histoires émouvantes et des personnages attachants, pour les petits ou les plus grands.
Clémence Monnet y ajoute son univers graphique tout en tendresse, en pastel et en humour qu’on avait déjà découvert dans Hector et les bêtes sauvages.
La réunion de ces deux artistes ne pouvait conduire qu’à un très bel album.

Serge Cabrol 
(05/06/20)    



Retour au
sommaire
Jeunesse








Éditions des Éléphants

(Mars 2020)
Format 23 x 27 cm
32 pages - 14

À partir de 6 ans










Découvrir sur notre site
d'autres livres de
Séverine Vidal :

Comment j'ai connu papa

Lâcher sa main

Philo mène la danse

Il était deux fois
dans l'Ouest


Quelqu’un qu’on aime