Retour à l'accueil du site





Deon MEYER


La femme au manteau bleu


Nous retrouvons avec plaisir les enquêteurs récurrents de la série, Benny Griessel et Vaughn Cupido, capitaines des Hawks, une unité d’élite de la police sud-africaine, aux prises cette fois-ci, avec le cadavre d’une Américaine qui les plonge dans une étrange histoire autour d’un tableau représentant une femme avec un manteau bleu…

Tout commence avec la découverte d’un corps au petit matin sur un muret de pierre au bord d’une route. « Elle est étendue. Entièrement nue, le corps d'une pâleur de cire. Au premier coup d'œil, elle semble alanguie, comme si elle posait pour une photo, pour un tableau ! Mais en regardant de plus près en cette nuit finissante, le tableau devient vite déconcertant : une femme nue dans le froid saisissant du mois de mai. Son bras gauche pend le long du mur dans un angle curieux, ses phalanges effleurent le sommet des herbes vertes. »
Elle a été frappée à l’arrière du crâne avec un objet contondant, ailleurs et transportée ensuite sur le muret. Pas de vêtements, pas de papiers. L’affaire est confiée aux Hawks.

Les deux capitaines ont l’esprit occupé par leurs affaires de couples. Cupido essaie de se faire accepter par le fils de Desiree, la nouvelle femme de sa vie, tandis que Griessel veut demander Alexa en mariage mais ne sait pas trop comment s’y prendre et s’occupe pour le moment de trouver une bague de fiançailles et l’argent pour acheter cette bague. Leurs dialogues sont toujours savoureux, leurs hésitations, leurs maladresses…
« – Je te comprends, Benna, compatit Cupido. Mais je continue à penser qu'Alexa se satisferait d'une bague plus petite, ou d'une pierre avec un léger défaut. C'est une femme de grande classe.
– Là n'est pas le problème, Vaughn. Alexa pour­rait aussi bien déclarer que nous n'avons pas besoin d'un diamant. Mais je vais te dire quand cette histoire prendra de l'importance. C'est au moment où ses amies verront le bijou. Quand elles viendront tout émoustil­lées en s'écriant : "Houhou, Alexa, on apprend que tu es fiancée, montre-nous la bague." Tout à l'heure tu voulais savoir ce qu'est l'amour. C'est ça l'amour. Que la femme de ta vie ne soit pas gênée à l'instant où elle doit montrer sa bague.
– Je vois, dit Cupido, songeur. Et au bout d'un moment il ajoute : Donc, là maintenant, tu es fon­damentalement dans la merde. »
De livre en livre, nous voyons évoluer les relations des deux policiers avec leurs compagnes et cela dévoile beaucoup de leur personnalité.

Du côté de l’intrigue, il faut d’abord identifier la victime. Une photo permet d’y parvenir et il ne s’agit pas d’une simple touriste mais d’une Américaine installée en Angleterre, spécialiste en œuvres d’art, qui enquêtait sur un tableau mystérieusement disparu en Europe et réapparu en Afrique du Sud. On n’en dira pas plus pour que le lecteur ait le plaisir de suivre Griessel et Cupido dans cette nouvelle aventure qui ne manque pas de surprises et de rebondissements.

Encore une fois, Deon Meyer nous amuse et nous passionne en nous guidant dans la ville du Cap et ses environs. Nous ne manquerons pas le prochain épisode…

Serge Cabrol 
(13/09/21)    



Retour
Sommaire
Noir & polar







 Deon MEYER, La femme au manteau bleu
Gallimard / Série noire

(Août 2021)
192 pages - 14 €

Version numérique
9,99 €


Traduit de l'afrikaans
par Georges Lory






Deon Meyer,
né en 1958 à Paarl (Afrique du Sud), journaliste, scénariste et réalisateur, a déjà publié une quinzaine de romans traduits dans une trentaine de pays et reçu plusieurs prix littéraires.



Retrouver sur notre site
son précédent roman :
La proie