Retour l'accueil du site





Myren DUVAL


Délit de solidarité


Lou et sa bande de copains découvrent des étrangers réfugiés dans une grotte en forêt. Leur première réaction est la méfiance, la peur, la fuite. Une fois rentré chez eux, en sécurité, la peur laisse place à la réflexion. Leur regard sur l’inconnu se modifie. Leur seul désir est alors de leur porter secours. Mais les choses ne sont pas si simples. Des dilemmes vont s’imposer à eux, ils vont devoir prendre des décisions importantes et peut-être lourdes de conséquences.

– Elle est malade ? Qu’est-ce qu’on va faire ? On ne peut plus se taire, c’est trop risqué, qu’est-ce qu’on va faire si elle meurt ?
– Attends, Roman, elle a mal au ventre, elle ne va pas mourir.
– On n’en sait rien, elle doit voir un médecin ! Tu n’as pas une tante qui travaille à l’hôpital Lou ?

Les jeunes sont tiraillés entre le désir d’aider au mieux ces migrants, une fille et ses deux oncles, qui ne veulent pas que leur cachette soit révélée et l’impossibilité de prévenir qui que ce soit dans cette périlleuse situation. Quel adulte serait capable de les entendre, serait digne de confiance ? Aucun, c’est certain.
Le groupe d’adolescents va s’organiser, en pleine période de révisions pour le brevet, afin d’apporter de la nourriture et des produits de première nécessité aux migrants. 
Pour Lou, la rencontre avec Farah, la jeune Syrienne, va être bouleversante.

Le roman est bien écrit, juste, plein d’humour, de fraicheur et de délicatesse.
On y découvre des ados engagés, animés par l’entraide et la solidarité, avec une conscience aiguë du monde qui les entoure et une fine perception des problématiques humanitaires, sociétales et climatiques qui modèlent leur environnement.
Leur regard sur le monde nous réveille, attise nos consciences et fait du bien.

Voici un livre qui bouscule, un livre sur l’acceptation, la tolérance, l’altérité, qui aborde avec intelligence des questions capitales à l’adolescence.

Un livre plein de force, utile voire nécessaire.

Cécile De Ram 
(07/06/21)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







Rouergue

(Avril 2021)
116 pages - 9,50






Myren Duval




Retrouver sur notre site
un autre livre
de Myren Duval :
Mon chien, Dieu
et les Pokétrucs