Retour à l'accueil du site





Thomas GIRAUD


Avec Bas Jan Ader


Faut-il connaître Bas Jan Ader pour lire le dernier livre de Thomas Giraud ? Absolument pas. On peut même dire qu’il est souhaitable de ne pas le connaître pour mieux le découvrir grâce à l’auteur qui, lui, évidemment, le connaît sur le bout des doigts.
Le titre est d’ailleurs bien choisi. Avec Bas Jan Ader. C’est bien « avec » en effet que Thomas Giraud passe le clair de ses pages et il a le talent de nous y faire totalement participer. Nous aussi, les lecteurs, allons vivre aux côtés de Bas (on se prend à l’appeler par son prénom, diminutif de Bastiaan, ce qui n’est pas rien on y reviendra). Oui, lisant Thomas Giraud, on est invité à être avec.
Bas était un homme de chutes. Un artiste de performances, un photographe, un cinéaste. C’était surtout un être marqué par un fantôme : son père Bastiaan, Bastiaan comme Bas en plus petit, mort en ayant aidé des Juifs à s’échapper durant la Seconde Guerre mondiale. Bas Jan Ader avait deux ans à sa mort et toute son enfance a été marquée par l’héroïsme de ce père, que sa famille vénérait tant et plus. Comment être à la hauteur d’un héros mort ? Le fils a dû grandir avec cette question, cherchant sa propre place sans la trouver ailleurs semble-t-il que dans la chute.
C’est en tout cas ce que l’on comprend au fil du livre et on ne peut en douter tant Thomas Giraud a une sensible et profonde acuité. Ici, il faut bien sûr parler d’écriture. Car si Bas Jan Ader se met à exister devant nous, c’est parce que l’auteur donne à chacune de ses phrases une parfaite rigueur. On est entre poésie, philosophie, narration existentialiste. On est dans une écriture où chaque mot est délicatement pesé, un peu comme si Thomas Giraud avait voulu créer l’équilibre qui manquait à l’homme de la chute.
Car pourquoi, pourquoi bon sang vouloir chuter ? Pourquoi y consacrer sa vie ? Pourquoi s’embarquer sur un bateau de même pas quatre mètres pour traverser l’Atlantique ? Pourquoi se mettre et se remettre en danger ? Que voulait donc nous dire Bas Jan Ader ?
Il y avait de quoi y consacrer des pages mais il fallait que ces pages aient pour ainsi dire de l’altitude ; qu’elles nous fassent prendre conscience que la chute est peut-être le propre de nos existences, que nous aussi, vivants, nous ne faisons que chuter sans le savoir ou le vouloir. Bas Jan Ader devient alors un peu (de) chacun de nous.
Avec. C’est donc bien avec lui que l’on chemine dans ce texte sublime. On ferme ensuite le livre en voulant voir. Et il faut le faire : aller voir les vidéos de Bas Jan Ader, qui tombe pour nous apprendre peut-être, sans doute, à tenir debout.

Isabelle Rossignol 
(10/09/21)    



Retour
Sommaire
Lectures







Thomas GIRAUD, Avec Bas Jan Ader
La contre-allée

(Août 2021)
192 pages - 18







Thomas Giraud

Bio-bibliographie sur
le site de l'éditeur



Retrouver sur notre site
un autre livre
de Thomas Giraud  :
Le bruit des tuiles