Retour à l'accueil du site





Nicolas MATHIEU

Connemara


Une ville de l’Est de la France est le lieu où vont se retrouver Hélène, qui y est née, mais a tout fait pour en partir dès que possible, elle qui parfois avait honte de ses parents, et Christophe qui n’a jamais quitté la région. Nicolas Mathieu décrit avec beaucoup de bienveillance les différents parcours et surtout le quotidien de ceux qui sont ancrés dans un lieu. "La France profonde" comme elle est souvent surnommée apparaît avec ses doutes, ses solidarités, ses regrets, ses projets, ses joies. Elle est souvent méprisée par celles et ceux qui l’ont quittée ou ne l’ont jamais connue.

Le temps qui passe, le vieillissement, le sens à donner à son existence, les questionnements sur la vie de couple et les évolutions possibles se retrouvent au fil des pages.

Hélène a 39 ans, un métier, un mari, deux filles. De quoi a-t-elle envie ? « Par moments, elle repensait à son adolescence, les flemmes autorisées d’à quinze ans, les indolences du dimanche, et plus tard les lendemains de cuite à glander. Cette période engloutie qui avait tellement duré et semblait rétrospectivement si brève. […] Elle avait parfois le sentiment que quelque chose lui avait été volé, qu’elle ne s’appartenait plus tout à fait. Désormais, son sommeil obéissait à des exigences supérieures, son rythme était devenu familial, professionnel, sa cadence, en somme, poursuivait des fins collectives. » Sa stagiaire, Lison, la pousse à aller sur des sites de rencontres.

Christophe vit seul avec son père et son fils en garde alternée. Ils se sont séparés avec Charlotte. Plus jeune, il était très impliqué dans une équipe de hockey et avait acquis une belle réputation avec des succès pour son club. Il n’est pas vraiment satisfait de sa vie : « Christophe pensa à cette fille qu'il avait voulue à tout prix, et qu'il avait quittée. À ce gosse qui était tout et pour lequel il ne trouvait jamais le temps. Le sentiment de gâchis, la lassitude et l'impossible marche arrière. Il fallait vivre pourtant, et espérer malgré le compte à rebours et les premiers cheveux blancs. Des jours meilleurs viendraient. On le lui avait promis. »

En alternance, nous revenons sur le passé d’Hélène et de Christophe qui se connaissaient enfants et adolescents et nous les voyons évoluer jusqu’au moment où ils se croisent de nouveau.
Rien n’est simple. Chacun découvre l’univers de l’autre, professionnel et personnel. Arriveront-ils à unir leurs deux modes de vie, leurs intérêts parfois différents, leurs façons de réagir dissemblables ?

Nous suivons la vie des personnages dans le contexte de la région Grand-Est.
« Pour sa part, Hélène hérita des dossiers touchant à la fusion des agences régionales de santé et des directions régionales des affaires culturelles. Du lourd, en somme. Car avant que n'advienne ce Grand Est qui devait faire la fortune des cabinets de consulting en général et d’Elexia en particulier, les anciennes régions disposaient naturellement de leurs propres organisations, lesquelles résultaient d'années d’usages, de replâtrages divers et de particularismes indigènes. » Il est sûr que les décisions de réorganisation des régions prises administrativement à Paris se heurtent aux réalités du terrain. Le contexte politique intervient aussi puisque le roman se déroule sur la période de l’élection présidentielle de 2017 avec l’interrogation : faut-il aller voter, est-ce que cela est utile ou non ? L’ombre de l’extrême droite plane aussi.
En parallèle des préoccupations régionales et nationales, les objectifs et les rivalités dans l’entreprise, la vie en région, les évolutions imposées de Paris, les parcours de vie individuels avec les doutes de la quarantaine voilà une saga sur une époque qui montre la diversité des fonctionnements humains qui se retrouvent tous autour d’une même question : « Que fait-on de sa vie ? ».

Brigitte Aubonnet 
(28/03/22)    



Retour
Sommaire
Lectures








Actes Sud
(Février 2022)
400 pages - 22 €

Version numérique
16,99 €










Nicolas Mathieu,
né en 1978 à Épinal,
a obtenu plusieurs prix pour
Aux animaux la guerre
et le Goncourt 2018 pour
Leurs enfants après eux.


Bio-bibliographie sur
Wikipédia






Découvrir sur notre site
deux romans noirs
de Nicolas Mathieu :

Aux animaux la guerre

Rose Royal