Retour l'accueil du site





Susie MORGENSTERN & Emma GAUTHIER


Les Vertuoses


Chaque chapitre de ce roman est ponctué par des poèmes dans un style « rap ». Ce sont les paroles qui rythment la marche de Nina, comme une incantation, lorsqu’elle va au collège depuis la ferme familiale des Colombes, située à six kilomètres, sur les collines de Nice. « C’est le prix à payer pour vivre au paradis » pense Nina.  Les poèmes des chapitres suivants nous éclaireront sur les autres personnages du roman.

Nina vit avec son père, agriculteur, élu et militant écologiste. Après leur divorce, sa mère est partie vivre à Paris. Entre Nina et sa mère ce sont d’interminables conflits ; sa mère lui offre des poupées comme à un bébé ou des fringues dont Nina ne veut pas. Elle connaît l’existence de son demi-frère qu’elle n’a jamais rencontré et qui jouera un rôle dans la suite du roman.

Le plus proche camarade de Nina est Antonin qui est secrètement amoureux d’elle. À quatorze ans, on peut être timide et secret. Et des secrets, Antonin en a à revendre car son père, militaire de carrière est rigide et violent.

Au collège, la plupart des matières ennuient Nina sauf anglais et SVT. Cette matière lui permet d’enrichir ses connaissances sur l’écologie, le réchauffement climatique. Le pire pour elle, c’est le repas à la cantine car Nina est végane.
Un jour, elle ose haranguer les élèves pour qu’ils cessent de manger des animaux, d’utiliser du plastique, d’acheter des habits qui viennent de l’autre bout de la planète. « Je vous hais. Je hais votre égoïsme, votre je-m’en-foutisme, votre ignorance. On n’a plus de temps pour ça. Si on veut rester sur cette Terre, il va falloir agir, et tout de suite ! Notre génération ! Nous sommes la dernière chance ! Aidez-moi à sauver cette foutue planète qui se consume un peu plus chaque jour à cause de vos besoins superficiels. »
Cette explosion de colère surprend tout le monde mais elle découvre une alliée en Yona, une nouvelle qu’elle ne connaît pas. Yona a dû quitter Paris, ses amis, sa grand-mère car sa mère a été nommée à Nice en cours d’année. Yona se sentait très seule, « en panne d’amitié, de paroles, de liens avec ce lieu, cette ville, et en colère contre sa mère ». En écoutant Nina, elle sait qu’elle a trouvé l’âme sœur. Toutes les deux ont les mêmes convictions écologistes. Elles projettent de faire un blog, créer un site Web, manifester. Mais avant, il faut passer le brevet des collèges. Après le brevet, l’été va leur réserver bien des surprises ; chagrin d’amour, violences, confrontations tumultueuses à la réalité, chaque jeune adolescent va vivre des moments intenses que l’amitié de la bande saura comprendre et apaiser.
 
Il y a dans ce roman beaucoup de générosité, beaucoup d’espoir dans la force des relations humaines. Plus que l’idéologie écologiste ou végane, la grande gagnante de l’histoire c’est la force de caractère des enfants, leur maturité face à l’immaturité ou à la folie des adultes, leur solidarité dans l’adversité.

Nadine Dutier 
(09/09/22)    



Retour au
sommaire
Jeunesse







L’école des loisirs

(Août 2022)
236 pages - 14





Visiter le site de
Susie Morgenstern :
susiemorgenstern.com




Découvrir sur notre site
d'autres livres
de Susie Morgenstern :

Tes seins tombent

Mal fringuée

Fleurs tardives

Nonna Gnocchi





Emma Gauthier
est la petite-fille de
Susie Morgenstern.